Même cloué au sol, le 737 MAX de Boeing se vend très bien

200
IAG a passé une commande de 200 737 MAX.

Boeing peut respirer, le constructeur américain fait plus que de la figuration au Paris AirShow. L’avionneur se paie même le luxe d’engranger davantage de commandes qu’Airbus.

Le 737 MAX ne fait pas peur au groupe IAG, qui compte dans ses rangs des compagnies aériennes comme British Airways, Iberia, Aer Lingus ou encore Level. Si l’entreprise exploitait majoritairement des Airbus pour les vols moyen-courrier, elle a décidé de faire appel à l’avion du concurrent américain avec une intention d’achat de 200 unités ! Les premières livraisons débuteront à partir de 2022. Avec cette commande littéralement tombée du ciel, Boeing fait mieux qu’Airbus au salon de l’aviation de Paris : 259 commandes du côté américain, 229 pour l’Européen.

Lourd bilan

Pour emporter le morceau, Boeing a certainement dû faire de grosses concessions sur le prix catalogue de l’appareil. Ce d’autant que le 737 MAX est toujours cloué au sol après les deux crashs qui ont occasionné un lourd bilan humain. Le constructeur travaille d’arrache-pied pour corriger le problème logiciel à l’origine de ces accidents, mais le feu vert des autorités de la sécurité aérienne se fait toujours attendre. De fait, pouvoir vendre des 737 MAX dans ces circonstances tient du miracle. Surtout en de si importantes quantités…

Les commandes relancées

IAG permet donc à Boeing de respirer un peu mieux et surtout d’éclaircir l’avenir du 737 MAX. Ce véritable vote de confiance de la part d’un groupe si puissant est de nature à faire repartir les commandes ailleurs, au grand soulagement de l’avionneur américain. Reste maintenant à convaincre les passagers de voyager dans un avion dont la réputation a été ébranlée.


A découvrir