Comment bien référencer son site web sur Google ?

Il ne suffit pas de lancer un site web pour être automatiquement référencé par Google… Si la vitrine doit être soignée, une stratégie de référencement naturel sur Google assure la visibilité d’un site web, un trafic de visiteurs qualifiés et contribue à la rentabilité de votre activité.

Qu’est-ce que le référencement naturel ?

Le référencement naturel sur Google, aussi appelé “SEO” (Search Engine Optimization) ou “référencement organique”, correspond aux techniques employées pour bien positionner les pages d’un site web dans les résultats du moteur de recherche. Par opposition au référencement payant, ou “SEA” (Search Engine Advertising), il n’est pas nécessaire de rémunérer Google pour procéder à ces optimisations, qui facilitent la compréhension du contenu d’une page par le moteur de recherche.

Concrètement, lorsqu’une page d’un site est publiée, elle est visitée par Googlebot, le robot d’exploration de Google, qui décide ensuite de l’indexer dans sa base de données. Le robot découvre cette nouvelle page grâce aux liens provenant de votre site ou de sites externes. Après évaluation d’environ 200 critères, Google classe ensuite les pages des sites internet par ordre de pertinence pour chaque recherche effectuée par les internautes.

L’audit sémantique au cœur du référencement SEO

Afin de comprendre de quoi parlent les pages d’un site, les moteurs de recherche, dont Google, se fondent sur leur sémantique, soit les mots utilisés dans ces pages. Ils les relient aux mots saisis par les internautes à la recherche d'informations. Il est donc crucial de comprendre l’intention des internautes : s’attendent-ils à du contenu informationnel (article de blog, par exemple) ou transactionnel (fiches produit ou service) ?

Pour rédiger le contenu d’un site, connaître les mots utilisés par les internautes durant leurs recherches permet de se positionner sur certaines de ces recherches. Or, bon nombre de sociétés ne mènent pas cet audit sémantique en amont de la création de leur site. Elles se focalisent sur le message qu’elles souhaitent faire passer, la plupart du temps formulé en jargon professionnel, et sur le design du site. C’est une erreur fréquente : le site n’est pas optimisé pour être bien référencé. Son contenu et sa technique doivent être retravaillés après sa mise en ligne.

L’audit sémantique consiste à dresser la liste de mots-clés liés à votre activité et identifier les volumes de recherche des internautes pour chaque mot. Il présente plusieurs avantages :

- on isole les mots-clés les plus intéressants, fournissant une indication solide sur ce que recherche votre audience ;

- il permet de mieux cerner votre cible ;

- il aide à rédiger le contenu des pages ;

- il servira à définir l’architecture du site, socle technique incontournable.

Les 3 piliers du SEO : technique, contenu, popularité

Depuis de nombreuses années, le SEO repose sur 3 piliers : l’optimisation technique du site, la qualité de ses contenus et sa popularité. Depuis les débuts du web, ce triptyque n’a pas changé.

Optimisations techniques

Les critères techniques SEO sont nombreux. Au préalable, un bon référencement naturel sur Google repose sur une architecture de site simple. Pour bien s’y prendre, il est important de faire appel à une agence SEO comme Netinshape.

Voici quelques fondamentaux techniques SEO à respecter :

- une architecture de site simple pour les utilisateurs et les robots, mettant toutes les pages du site à portée de 3 clics de la page d’accueil au maximum ;

- un maillage interne pertinent pour favoriser le parcours utilisateur sur le site et l’exploration par les robots ;

- un site compatible avec les mobiles ;

- un temps de chargement optimal pour faciliter la navigation des internautes ;

- la sécurité des échanges grâce à un certificat SSL ;

- un balisage correct du site (Title, Hn) et attribut Alt pour les images ;

- des données structurées à chaque fois que nécessaire…

Un contenu de qualité

Il repose sur une ligne éditoriale bien définie, avec des sujets et des angles de traitement bien cernés, et une rédaction web efficace. Un contenu structuré facilitant la lecture, un style concis et adapté à son audience, la citation des sources, l’usage de médias variés, et l’incitation à l’action et au partage sont des bonnes pratiques à suivre pour être efficace sur son site web.

La rédaction doit également se plier à quelques règles pour plaire aux moteurs, comme recourir à un champ lexical riche pour nourrir le texte et des balises Title, Hn et meta-description soigneusement rédigés avec des mots-clés. Le texte doit être suffisamment long (entre 800 et 1000 mots) et contenir des liens hypertextes pointant vers d’autres pages du site et d’autres sites d’autorité sur le sujet traité.

La popularité

Un site d’autorité aura davantage de chances de se positionner dans les premiers résultats. Google calcule l’autorité de chaque domaine en estimant la qualité des backlinks, soit des liens sur d’autres sites qui redirigent l’internaute vers votre site. L’autorité se construit, entre autres, grâce à ces liens entrants : Google considère que plus le site est mentionné par d’autres sites, eux-mêmes de qualité et dans la même thématique, plus son contenu est pertinent et intéressant. Il est donc indispensable de privilégier la qualité des liens plutôt que la quantité.

C’est l’équivalent du bouche-à-oreille sur le web : un contenu de qualité supérieure attire naturellement des liens à soi (linkbaiting). Il incite à la création de liens vers votre contenu car il peut intéresser les internautes. Google le récompense en mettant votre site en avant dans les résultats de recherche.


A découvrir