Comment devenir riche ?

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Votre lettre STRATÉGIES de juillet « Comment devenir riche » est en ligne et devrait vous permettre de prendre de bonnes résolutions pour la rentrée de septembre. Et là... « Hurlements »... Meuhhhh non, ce n’est pas possible… Meuhhhhhh, si c’était possible, cela se saurait, et celui qui connaîtrait le secret ne le dévoilerait pas, parce que comme ça, il serait sûr d’avoir tout l’argent pour lui.

Ou alors, « il n’y a pas que l’argent dans la vie ». Sans oublier le « moi, l’argent ne m’intéresse pas »… Vous aurez toutes les bonnes raisons de ne par lire ces lignes que je vais vous écrire...

Les gens ne croient pas au fait que l’on puisse donner sans rien attendre. C’est surprenant. Je vais donc vous donner la liste des livres, des ouvrages sur lesquels je me suis appuyé pour réaliser cette lettre STRATÉGIES. Vous donner tout cela ne me retirera rien et je suis heureux si cela peut vous servir, vous enrichir, vous alimenter et vous ouvrir de nouveaux horizons. Prenez, et faites passer !!

Père riche, Père pauvre ou Penser comme un champion de Trump, qui vous permettra de… penser comme un champion et de comprendre Trump, c’est le deux en un ! Ceux qui liront Trump se rendront compte à quel point cet homme n’est pas l’imbécile que l’on nous décrit.

Vous pouvez aussi lire La magie de voir grand… En fait, même si je vous y résume l’essentiel, vous avez vraiment intérêt à lire cet ouvrage. N’oublions pas non plus L’Homme le plus riche de Babylone.  Il vous en coutera une soixantaine d’euros… Et ce ne sera que le début, car investir en vous sera votre meilleur placement.

Vous pouvez rajouter ce libéral nommé Jésus, une bible (ça, ce n’est pas cher, les évangiles non plus), et puis beaucoup de temps de lecture et de réflexions !

Sans oublier un parcours Zachée ou Alpha concernant la doctrine sociale de l’Église et le cycle de conférences qui va avec. C’est un peu le catéchisme pour adulte… Oui, je sais, cela fait des soirées moins « fun » que de regarder « Commissaire Magellan » ou « Joséphine, ange gardien » à la télé... Quoiqu’à l’usage, si vos soirées ne sont plus passées devant la télé, vous pourriez être agréablement surpris du résultat.

Mais tout cela est un cheminement personnel. Presque intime.

Personne ne veut devenir pauvre, mais tout le monde déteste les riches !

Le rapport des gens à l’argent est très particulier. Personne ne veut être pauvre, mais tout le monde déteste les riches !

Jalousie, mesquinerie, envie, parfois admiration.

Alors, ne parlons pas de richesses ou d’argent, et parlons de succès et de réussite.

Que se passe-t-il quand on réussit ?

Peu importe votre définition de la réussite ou du succès. Que se passe-t-il quand les choses tournent bien pour vous ?

Généralement, le succès et la réussite, qui sont le fruit d’années de travail et d’efforts, vont se matérialiser par de la notoriété, et aussi une aisance financière, une forme d’abondance qui n’a jamais été votre objectif premier, mais qui a été la conséquence de… votre passion.

La première clef du succès, c’est justement de ne pas rechercher l’argent, mais la passion, l’envie et l’excellence. L’argent arrivera tout seul en fonction de vos besoins. C’est un peu la version moderne du « donnez et vous recevrez ».

Ensuite, il faut généralement travailler sur soi. Le succès dépend directement de votre niveau de développement personnel. Ce que le commun des mortels ne comprend pas parce que personne ne le lui explique, c’est que le succès ou la réussite ne viennent pas comme cela. Il ne faut pas les attendre passivement. C’est un peu la version moderne du « aides-toi et le ciel t’aidera ». Ce que perçoivent peu de gens, c’est qu’il faut beaucoup travailler sur soi, se connaître, ne plus se mentir, et affronter avec courage chacun de ses facteurs limitants. La plus grande aventure est en réalité intérieure. Pas de réussite sans une intense, longue, et parfois douloureuse réflexion.

D’autres ont déjà mené ce type de réflexions. Profitez-en, cela vous alimentera et vous fera du temps, beaucoup de temps. Investir en soi et dans son développement personnel sera nettement plus profitable pour vous que d’acheter le dernier iPhone ou le nouvel écran tout plat incurvé… à 3 999€ en promo à la FNAC (ils sont chouettes, je suis allé les voir, mais je ne suis reparti qu’avec 14 nouveaux bouquins !!!). La deuxième clef du succès ? Réfléchissez beaucoup et investissez en vous ! Comme disait Einstein, « qui pense peu, se tromper beaucoup »!

Après tout cela, ou plutôt en même temps que tout cela, il va falloir vous réconcilier avec l’argent, la richesse et, par extension, avec le succès, la réussite, la « gagne » ! On vous a appris, pendant des décennies, on vous a formaté durant toute votre scolarité à avoir peur de l’échec, à redouter les mauvaises notes, à jouer pour « participer » parce que ce serait l’important, jamais à vous lever pour gagner. On vous a moyenné à la baisse. On vous a fait oublier vos rêves, vous avez perdu petit à petit votre joie de vivre enfantine. Il faut donc bien comprendre où se situent le bien et le mal dans l’argent, dans le succès ou dans la réussite. Il ne faut pas imaginer que l’argent vous enverra en enfer, mais comment, au contraire, vous êtes ici pour accomplir les choses les plus grandes possible à votre échelle, car la véritable tolérance, la véritable bienveillance, le véritable amour est de respecter la diversité des potentiels et des réussites. Nous gravirons chacun notre propre montagne. Différente pour chacune et chacun de nous. A chaque fois à notre échelle.

La troisième règle du succès, vous l’aurez compris, c’est de se réconcilier avec l’argent et le succès, c’est même certainement le point le plus important, alors je vais vous parler de Dieu, de religion, de richesse, de paradis et d’enfer, de morale et d’éthique. Mais sachez que ce qui est « diabolique », ce n’est pas la réussite. Ce qui est diabolique c’est d’empêcher votre potentiel « divin » d’exister… Et si la réussite était divine ? Voilà de quoi triturer quelques méninges !

Le succès est bien plus moral que ce que l’on croit, car il ne faut pas confondre le véritable succès et l’argent facile. L’argent facile n’a jamais fait partie des plans divins, pour la simple et bonne raison que ce qui est facile ne nous « améliore pas ».

Je vous en souhaite une excellente lecture, pour celles et ceux qui ne sont pas encore abonnés, vous pouvez en savoir plus et vous abonner ici. Vous aurez en plus accès à la totalité des archives et aux 34 dossiers déjà édités.

À tous je vous souhaite de belles et bonnes vacances, avec un repos annuel et estival bien mérité. Profitez-en bien. À ceux qui rentrent… travaillez bien ! Dans tous les cas, nous nous retrouvons le 1er septembre si tout va bien, ou avant si l’actualité l’exigeait.

À bientôt mes chers lecteurs.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Article écrit par Charles Sannat pour Insolentiae


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.