Comment faire baisser sa consommation d'électricité ?

40 %
Baisser la température pendant la nuit et lorsqu'il n'y a personne la
journée permet d'économiser 30 à 40% d'électricité.

Les mois de janvier et de février sont normalement les mois les plus coûteux, pour ceux qui utilisent l'électricité pour se chauffer, mais aussi pour ceux qui ne s’en servent que pour l’eau chaude sanitaire.

Faire baisser sa consommation électrique

Quand on reçoit une facture de 150, 200, parfois 250 euros pour seulement un mois, cela veut dire que l’on dépense entre 5 et 10 euros d'électricité par jour. Est-ce inéluctable ? Non.

Vous pouvez faire baisser votre consommation électrique et donc vos dépenses en adoptant quelques trucs simples. Si vous vous chauffez à l'électrique, il faut absolument baisser la température pendant la nuit. De plus en plus de radiateurs sont équipés d’écrans, permettant de les programmer. Pourtant, seul un utilisateur sur 5 a pris le temps de le faire. Et s’il n’y a personne chez vous pendant la journée, même chose ! Baissez la température soit avec le programmateur, soit, à la main. !

Une économie de 30 à 40%

Vous allez économiser au moins 30 à 40 % d'électricité. Si vous avez un gros chauffe-eau, par exemple, 200 litres, et n'êtes que 2 ou 3 à vous en servir, là encore vous pouvez baisser le thermostat. Il est réglé par défaut sur 5 ! 4 ou 3 pourraient suffire. 

Les deux derniers appareils gourmands en énergie, sont le four, et le sèche-linge. Pour le premier, réduisez la consommation de pizzas ! Pour le second, si vous pouvez étendre une lessive de temps en temps, vous sentirez la différence. En procédant ainsi, vous pouvez économiser jusqu’à 30% sur votre facture d’électricité mensuelle. 


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).