Comment mettre de l'argent de côté en temps de crise ?

1 €
Dépensez un euro de moins chaque semaine.

En ces temps qui s’annoncent difficiles, il est judicieux d’essayer de mettre un peu d’argent de côté.

Mettre des pièces dans une tirelire 

Oui, je sais : quand on a déjà du mal à boucler les fins de mois, mettre de l’argent de côté, cela paraît utopique. Je m’énerve tout seul derrière mon poste de radio chaque fois que j’entends : « les Français sont les champions de l’épargne, jamais ils n’ont mis autant d’argent sur leur livret A ». Il n’empêche : il est quand même possible de se constituer une petite caisse de secours avec des trucs tout simples.  

Truc numéro 1 : chaque fois que vous cassez un billet pour effectuer un achat, mettez une pièce de monnaie de côté, à part, et non pas dans votre portefeuille ou dans votre portemonnaie. Un pot à confiture vide fera très bien l’affaire, pourvu qu’il soit planqué dans un coin pour éviter les tentations. On ne l’ouvre qu’en cas d’extrême urgence, quand la carte bancaire ne passe plus par exemple.  

Dépenser 1 euro de moins

Deuxième idée : dépenser 1 euro de moins chaque semaine, par rapport à la semaine précédente. À chaque fois, en renonçant à une petite dépense. Vous me croirez si vous voulez, mais 1 euro en moins toutes les semaines, cela fait plus de 1.000 euros non dépensés à la fin de l’année.  

Enfin, je m’adresse ici aux fumeurs, mais aussi aux amateurs de grignotage. Deux barres chocolatées ou seulement 10 cigarettes par jour, ce sont des centaines d’euros dépensés à la fin de l’année, je suis tenté de dire « inutilement ». Réduisez la consommation. Si vous le pouvez, arrêtez. Votre porte-monnaie mais votre médecin aussi vous diront merci. 


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).