Comment votre smartphone peut vider votre compte en banque ?

10 €
Il faut débourser 10 euros pour obtenir 1000 V-Bucks Fortnite.

Il est important de comprendre à quel point votre smartphone peut vider en deux temps trois mouvements votre compte en banque, bien évidemment à votre insu.

Bloquer les achats in-app des smartphones

Cas d’école numéro 1 : un enfant se prend de passion pour un jeu gratuit. Problème, ce jeu est tellement addictif qu’il ne peut pas s’empêcher d’acheter la monnaie du jeu, comme par exemple les V-Bucks de Fortnite. Ces monnaies permettent de continuer de jouer ou d’améliorer par exemple son personnage. 

Cette plaisanterie peut très vite mal finir. Régulièrement, des parents se retrouvent avec des dizaines, voire, des centaines d’euros de dépenses faites à leur insu. Solution : bloquez les achats in-app dans votre smartphone. 

Méfiez-vous des applications de sources inconnues

Cas d’école numéro 2 : vous téléchargez une application en dehors d’un store officiel. Attention : même sur iPhone, en contournant certaines sécurités, c’est tout à fait possible. Problème : ces applications, qui n’ont pas été vérifiées, peuvent siphonner des informations dans votre téléphone. Des contacts pour faire d’autres victimes. Des photos, pour faire du chantage. Et même, dans certains cas, des coordonnées bancaires.

Solution : sur Android, ne téléchargez pas d’applications provenant de sources inconnues. Vous pouvez l’empêcher dans un menu du téléphone. Sur iPhone, méfiez-vous des web app, et de ce qu’elles pourraient vous demander de faire dans votre téléphone. Bien évidemment, tous ces conseils sont valables aussi pour les tablettes, mais aussi les ordinateurs de la famille.


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).