Votre argent aussi est confiné, et nul ne peut plus ni acheter ni vendre !!

1 %
La France devrait connaître une récession de 1% en 2020.

Votre argent est aujourd’hui lui-aussi confiné, et c’est ce que j’ai voulu démontrer dans cette vidéo du JT de l’éco de la semaine. Les réflexions du haut de mon grenier que je partage avec vous sont orientées sur le fait que votre argent, notre argent ne sert plus à rien.

Vous êtes nombreux à me demander depuis deux semaines, mais surtout depuis une semaine, ce qui va arriver à votre argent.

La réponse me semble assez simple et à la fois terrifiante. Pour le moment rien.

Rien.

Vous ne pouvez rien en faire.

Si vous ne pouvez rien en faire, il ne se passera rien.

Il ne devrait ni avoir de grand mouvement de panique, ni de grandes faillites bancaires puisque l’argent coule à flot partout dans le monde. La France petite joueuse annonce 300 milliards, pour l’Allemagne ce sera 882 milliards annoncés par une Merkel confinée elle-aussi. Aux Etats-Unis c’est … 4 000 milliards.

Pas de panique, votre argent ne risque rien, rien de rien, et vous, vous ne pouvez rien en faire…

Lorsque les milliards coulent ainsi, ils finissent toujours par ne plus rien valoir, et vos sous dont vous ne pouvez rien faire avec.

Pour le moment tout est gelé. Le problème c’est toujours le dégel et la fonte des neiges !

Vous ne pouvez pas plus vous payer une belle voiture (usines à l’arrêt, concessionnaires fermés) qu’un beau voyage à Bali (compagnies aériennes clouées au sol, frontières fermées), pas plus une maison ou un appartement les transactions étant gelées (notaires, agences immobilières, diagnostiqueurs etc), ni nom plus faire du shopping dans les grands magasins eux aussi fermés, sans oublier que même une bonne bouffe au restaurant n’est plus envisageable.

Vous avez des sous, mais vous ne pouvez plus rien en faire.

Cela vous donne factuellement l’étendue des dégâts sur l’économie réelle et donc sur… la monnaie.

Comme vous l’aurez compris dans cette vidéo, la crise, risque de ne pas être de courte durée. Nous pourrions même nous diriger vers une crise durable de 12 à 24 mois en attendant une sortie de crise qui sera matérialisée par un vaccin ou un traitement permettant de maîtriser ce virus pour le moment indomptable. En attendant, une étude anglaise envisage même un confinement dit yo-yo 2 tiers/1 tiers avec 2 mois confinés et un mois de liberté (conditionnelle !!).

Il faut donc comprendre la dynamique particulière de cette crise économique et qui sera aussi monétaire liée à une pandémie et cela n’a rien à voir avec une crise financière traditionnelle.

Il faut comprendre les différentes étapes, de cette crise à tiroirs et c’est ce que j’explique avec l’exemple des tracteurs et de l’agriculture. Nous avons de multiples niveaux de conséquences, avec de multiples temporalités… Bref, complexe avec tous ces impacts sur des horizons de temps différents.

Enfin, il faut comprendre également les mécanismes de sortie de crise de même que la gestion qui en est faite par l’Etat et les gouvernements. Gérer la peur. Vous n’avez pas idée du raffinement dans la propagande et dans l’enfumage.

C’est pour cela que la lettre STRATEGIES du mois de mars porte le nom qu’elle porte !!! Je vous parlerai aussi des traitements en cours d’étude et de la chloroquine du bon docteur Raoult ou des vaccins potentiels sans oublier les marqueurs temporels de la crise.

Je vous parlerai aussi des marchés, des bourses, du moment où tenter de vous positionner et sur quels types de titres.

Tous les renseignements sur la lettre STRATEGIES sont ici. (Tout abonnement donne accès à l’ensemble des archives et à tous les dossiers déjà édités).Pour le reste, prenez bien soin de vous, restez chez vous, ce virus est une véritable cochonnerie, mais soit vous l’aviez déjà compris, soit vous le savez désormais.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous et désormais protégez-vous!


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.