Confinement : les solutions pour garder le contrôle de sa facture d'électricité et de gaz

15 %
Le confinement a fait baisser la consommation électrique de 15% en
France.

RTE l’a annoncé : la consommation d’électricité est en baisse de 15% pendant le confinement, du fait du fort ralentissement de l’activité des entreprises. A l’inverse, la consommation d’électricité et de gaz des ménages, elle, devrait être en forte hausse.

D’habitude, les appareils électriques et le chauffage sont à l’arrêt pendant les heures de travail et les sorties en soirée et le week-end. Depuis plusieurs jours, ils tournent à présent à temps plein dans des millions de foyers, contraints au confinement.

Thermostat un peu plus élevé pendant les heures de travail pour pallier le manque de mouvements, sur-sollicitation des téléviseurs, consoles de jeux, radios, fours et appareils de cuisine pour s’occuper le soir et le week-end, utilisation de l’éclairage de nombreuses heures supplémentaires chaque semaine… Tout cela a un impact sur la facture. Notamment si les températures assez fraîches de ces derniers jours perdurent et que le confinement se prolonge.

Bien sûr, le niveau de la hausse de la facture dépend du profil de consommation. Ce sont notamment les profils tout électriques qui sont les plus susceptibles de voir la facture augmenter de façon significative, le prix du kWh d’électricité consommé étant plus élevé que le prix du kWh de gaz. Selon les calculs réalisés par l’équipe Selectra pour 6 profils type, tous les profils sont concernés par une hausse significative de la facture d’énergie sur un mois de confinement. Les estimations de surplus vont de 18 à 97 euros sur les profils retenus.

Des solutions existent pour préserver son pouvoir d’achat en évitant une note trop salée

Le point essentiel, c’est le chauffage. Il représente la majeure partie de la facture à la fin du mois. Une température raisonnée dans les pièces est la clé d’une facture maîtrisée, d’autant que 1°c supplémentaire sur le thermostat résulte en 7% de surconsommation. Durant la journée, pour travailler, une température dans la pièce de 18°c ou 19°c peut être suffisante. La nuit, pour dormir, la température des chambre peut être baissée à 16°c ou 17°c. Il est également utile de couper le chauffage dans les pièces qui ne sont pas utilisées et d’aérer régulièrement le logement pour faciliter la chauffe des espaces habités. Il est également recommandé de nettoyer ses radiateurs et de les désencombrer pour que la chaleur se propage sans obstacle.

Autre solution, très facile et réalisable depuis son canapé en cette période de confinement : changer de fournisseur d’électricité et/ou de gaz. En changeant de fournisseur, il est possible de bénéficier d’un prix du kWh plus avantageux. C’est une opération rapide et facile : pas d’intervention technique, pas de coupure d’énergie, pas d’engagement auprès du fournisseur (il est possible de changer de nouveau de fournisseur à tout moment), pas de frais. Les équipes de Selectra se sont organisées : les services de comparaison et de changement de fournisseurs par téléphone sont disponibles pendant toute la durée du confinement.

Il est également possible de participer à un achat groupé. Le principe : rassembler un maximum de consommateurs pour, grâce à la force du nombre, négocier des offres encore plus compétitives que celles disponibles sur le marché.

Pour les foyers dotés d’un compteur Linky une autre solution, très méconnue, peut permettre de faire des économies de façon astucieuse : le changement de puissance de compteur. De nombreux ménages ont souscrit une puissance de compteur trop élevée par rapport à leur consommation, ce qui augmente inutilement le prix de leur abonnement (partie fixe de la facture). Or, avec un compteur Linky, le changement de puissance de compteur ne coûte que 3,71 euros et ne nécessite aucune intervention technique : l’opération peut ainsi être faite durant le confinement sans enfreindre aucune consigne sanitaire.

A cela s’ajoutent de nombreux petits gestes chaque jour qui, cumulés, peuvent faire la différence sur la facture à venir. Ainsi, en cuisine, couvrir les casseroles lors de la cuisson et éteindre les plaques/four quelques minutes avant la fin du temps de chauffe permettent d’économiser un peu kWh. Avec les beaux jours qui arrivent, si cela est possible, il vaut mieux privilégier le séchage de linge à l’air libre plutôt qu’au sèche-linge, appareil très énergivore. En sortant d’une pièce, il est judicieux d’éteindre les luminaires, et de débrancher tous les appareils en veille. Car l’énergie qui coûte le moins cher reste celle que l’on ne consomme pas ! 


A découvrir

Xavier Pinon

Diplômé de Sciences-Po Paris (Master Finance et Stratégie) et de Columbia University à New York (Master en A?aires Internationales, Management et Politiques publiques du secteur de l’énergie) co-fonde Selectra en 2007. En tant que dirigeant, Xavier supervise les aspects commerciaux et le business development. Il est co-auteur d’un livre sur le marché de détail français de l’énergie.