Confinement forcé ? Pourquoi le cannabis légal enregistre-t-il une forte demande ?

Face à des mesures de confinement liées au Covid19 qui touchent maintenant plusieurs villes dans le monde, en Europe, aux Etats-Unis, et face à un risque de confinement généralisé et prolongé, une fois les essentiels de survie stockés, c’est au tour du cannabis légal, dans les pays ou le cannabis est autorisé ou dépénalisé, d’enregistrer une forte demande.

Une fois le frigo bien rempli et le papier toilette sur plusieurs niveaux, c’est donc vers les dispensaires de cannabis ou les « coffee shop » que les amateurs de verdure, mais aussi les patients qui s’empressent d’aller faire leurs emplettes face à l’idée d’un confinement prolongé. Un sentiment de panique envers le cannabis légal que l’on ne retrouve pas, par exemple, sur l’alcool, même si les ventes d’alcool ont augmenté de manière significative depuis la progression du Covid19. Contrairement aux « liquor store » (magasins licenciés pour vendre de l’alcool aux USA) d’Amsterdam à San Francisco, les images de ces files d’attente devant ces enseignes où l’on vend du cannabis légal sont spectaculaires et il existe parmi tous les consommateurs un réel sentiment de “panic buy”. (Achat compulsif sous l’effet de la peur). On peut imaginer comme raison sous-jacente que ces profils de consommateurs ont, en grande partie, déjà été en situation de « pénurie » de cannabis une fois dans leurs vies, et que par conséquent, ils cherchent à pouvoir s’approvisionner, par peur que ce produit ne soit plus disponible, puisqu’ils l’ont déjà vécu. En comparaison, il est fort probable que nul n’ait connu une discontinuité dans la vente d’alcool en France ces 60 dernières années. Quoi qu’il en soit, l’idée de devoir rester sagement à la maison et ce pour une durée indéterminée ne se conçoit pas pour certains sans son pesant de matière végétale !

En France, pour rappel, le cannabis (contenant du THC) est strictement interdit et il est encore trop tôt pour savoir si le tout nouveau et controversé secteur du Cannabidiol (CBD) (molécule non-psychoactive issue du Cannabis, non réglementée) et plus précisément le secteur des ventes en ligne de ces marchands de produits à base de CBD pourra profiter de cette tendance. Car, sous le coup du confinement en France, seuls les marchands en ligne seront capable de livrer à domicile, tous les magasins du centre-ville seront eux probablement fermés puisqu’il ne s’agit pas là de commerces “essentiels” (Commerces ouverts au public sous condition pendant une période de confinement). Tandis que dans le même temps, outre-Atlantique, en Californie, le ‘’County of L.A’’ (L’administration de la ville de Los Angeles) vient justement de décréter que les commerces de proximité licenciés pour la vente de cannabis légal resteront ouvert pendant le confinement car ils ont été reclassés et intégrés dans la liste des commerces essentiels, un signe positif pour l’industrie du cannabis et l’intérêt général de tels établissements.

A noter toutefois, que certains docteurs aux USA spécialisés dans le cannabis médical déconseillent fortement l’usage de cannabis pour une personne infectée par le virus Covid19, en effet, le THC pourrait, comme il est reporté dans le cas de la grippe influenza, structurellement proche du covid19, affaiblir la réponse du système immunitaire face au virus.

En revanche, le CBD, l’autre molécule principale du chanvre, a d’après les chercheurs, une action régulatrice et protectrice du système immunitaire.

Si vous souhaitez essayer le CBD, vous pouvez le commander en ligne sur le site Cbdissimo.com qui peut vous livrer même pendant cette difficile période de confinement. Ce site est la référence du CBD en France, vous y trouverez des huiles de CBD et autre produits au CBD de grade médical, issu de chanvre bio. Tous les produits proposés sur cbdissimo.com contiennent moins de 0.2% de THC conformément à la législation.


A découvrir