Confinement : quelle connexion internet choisir ?

15 €
Red propose un forfait ADSL à 15 euros par mois.

Nous risquons de devoir être beaucoup plus souvent chez nous, au cours des prochains mois, voire, des prochaines années, pour travailler, étudier, et bien évidemment, nous divertir.

S'abonner à l'ADSL

Conséquence, disposer d’une bonne connexion internet va devenir stratégique. Évidemment, le graal, la meilleure connexion, c’est la fibre. Mais seuls les habitants de la ville peuvent y accéder. Côté prix : vous avez toujours le choix entre plusieurs opérateurs. Sosh propose un accès à 300 méga pour moins de 20 euros, dont le prix double au bout d’un an. Red propose de son côté un accès à 500 méga, pour 23 euros, tarif garanti à vie. 

À défaut de fibre, vous devez vous abonner à l’ADSL sachant qu’il existe plusieurs vitesses de connexion. Ce n’est pas une question de tarif, mais d’éloignement du central téléphonique. Là encore, vous pouvez prendre n’importe quel opérateur. Le prix est un excellent critère de choix. En ce moment, c’est Red, encore lui, qui casse les prix, à 15 euros par mois, tarif garanti à vie.

Utiliser la 4G

Mais si vous avez besoin de plus de débit que ce que promet l’ADSL, il vous reste deux solutions. D’un côté la 4G de votre forfait mobile. Si vous avez un ou des forfaits 50 ou même 100 Go par mois, vous avez de quoi voir venir, et des débits 3,4,5 fois supérieurs à ceux de l’ADSL. Sinon, il vous reste les abonnements Box 4G. Vous recevez une Box, avec une carte Sim à l’intérieur, et un plafond de data de 200 ou 300 GO, selon les offres. Inconvénient, ces offres commencent à 35 euros par mois, et les tarifs grimpent vite.

Enfin, dernière solution, la boucle locale radio. Elle n’est pas disponible partout, et il faut qu’un technicien vienne installer une antenne chez vous, mais on vous promet du 16 Méga seconde à partir de 30 euros par mois, sans limite de consommation.


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).