Conforama à vendre : des milliers d'emplois menacés

700 MILLIONS
Le propriétaire de Conforama pourrait tirer jusqu'à 700 millions
d'euros de la vente.

Conforama pourrait subir une lourde restructuration, aboutissant à la suppression de milliers d’emplois. Le groupe Steinhoff, propriétaire de l’enseigne d’ameublement, voudrait trouver un repreneur d’ici cet été.

Après l’échec de la fermeture de l’usine Ford de Blanquefort, c’est un nouveau dossier social explosif qui attend le gouvernement. La vente de Conforama par son propriétaire, le groupe sud-africain Steinhoff, pourrait provoquer la suppression d’entre 1 500 à 2 000 emplois, selon les informations de BFM Business. Les syndicats estiment également qu’une vingtaine de magasins pourraient être vendus ou tout simplement fermés, sur les 337 présents en France, en Suisse et en Espagne. Conforama compte 14 000 salariés, dont 9 000 rien que dans l’Hexagone.

De 1 500 à 2 000 emplois concernés

Ce plan de restructuration, qui dépendra du repreneur de l’enseigne, semble malheureusement inévitable. L’activité « France » de Conforama — deux tiers des ventes du groupe — a accusé une perte de 100 millions d’euros en 2018, et les performances du groupe affichaient une marge nulle l’an dernier. Pas de quoi séduire un éventuel repreneur : malgré l’attrait de la marque et le maillage territorial des magasins, Steinhoff en demanderait entre 600 et 700 millions d’euros. 

Perte et irrégularités comptables

Le groupe cherche à vendre depuis six mois, et une transaction pourrait être signée avant l’été. Steinhoff n’est pas dans le meilleure des formes. L’entreprise est aux mains des fonds spéculatifs qui ont acheté pour 10 milliards d’euros de dettes, et désormais ils demandent des comptes. D’où le besoin d’argent frais, rapidement. Par ailleurs, l’entreprise présenterait des irrégularités comptables à hauteur de plusieurs milliards d’euros…


A découvrir