Les constructeurs automobiles français sur les chapeaux de roue en Europe

1,17 MILLION
En octobre, il s'est vendu 1,17 million d'automobiles neuves en
Europe.

Les automobilistes européens sont friands de véhicules neufs. En octobre, les principaux marchés du vieux continent affichent une croissance des ventes d'immatriculations neuves, et cela profite aux constructeurs français.

En octobre, la France affiche une progression des immatriculations neuves de 13,7%, tout comme en Espagne. En Italie, cette croissance est de 7,1%, en Allemagne elle se fixe à 3,9%. Le Royaume-Uni, empêtré dans le Brexit, enregistre quant à lui une chute sensible des immatriculations neuves de 12,2%. Il s'est vendu 1,17 millions de véhicules neufs le mois dernier ; depuis le début de l'année, les immatriculations en Europe ont augmenté de 3,9%. Ces chiffres font le bonheur de l'industrie automobile européenne bien sûr, en particulier des constructeurs français.

Les groupes français en pointe

Le groupe PSA profite à plein du rachat d'Opel et de Vauxhall, la marque sœur britannique, une acquisition effective depuis cet été. La progression des immatriculations neuves pour PSA est de 74,1%, avec des performances significatives pour les marques Peugeot (+17,7%) et Citroën (+7,7%). Par contre, DS plonge sérieusement avec une chute de ses immatriculations de 19,6%. Le groupe PSA est le deuxième constructeur européen avec 16,2% des véhicules neufs vendus en octobre.

Un marché européen solide

Renault, troisième constructeur européen avec 10,6% des immatriculations neuves, profite aussi de la bonne santé du marché. La marque Renault progresse de 16,8%, mais Dacia, la marque à bas coûts, fait encore mieux avec une hausse de 20% de ses ventes de voitures neuves. Volkswagen reste le solide premier constructeur européen puisqu'il représente 24,5% des immatriculations neuves en octobre. Le constructeur allemand affiche une progression de 4,8% de ses ventes.


A découvrir


Olivier Sancerre

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.