Energie : EDF et Areva construiront deux centrales nucléaires en Grande-Bretagne

Les deux centrales EPR à construire en Grande Bretagne coûteront au
moins 19,6 milliards d'euros… si la facture n'est pas dépassée comme à
Flamanville (photo) ou en Finlande, ou, pour cette dernière, le
montant des travaux a été doublé...

La nouvelle qui avait déjà un peu fuitée ces dernières semaines est confirmée : EDF et Areva, associés aux chinois China General Nuclear Corp et Chinal National Nuclear Corp, construirons deux centrales nucléaires en Grande Bretagne. Un projet pharaonique de près de 20 milliards d'euros, sans compter les habituels dépassements de facture qui ne manqueront pas de se produire.

Dans ce projet, EDF est leader, puisqu'il détiendra de 45 à 50 % du consortium chargé de construire les centrales a annoncé dans un communiqué le premier producteur d'énergie au monde. Les chinois en détiendront 30 à 40 %, et Areva, qui fournit les plans des centrales de type EPR (nouvelle génération) 10 %.  D'autres partenaires pourraient se joindre au projet pour les 10 à 15 % restants.

EDF produira dans dix ans 25 % de l'électricité en Grande Bretagne

EDF est déja bien implanté outre-manche. En 2008, British Energy est passé dans le giron de EDF Energy, racheté 15,7 milliards d'euros. l'ex British Energy pilote déjà huit centrales nucléaires et produit 16 % de l'electricité en Grande Bretagne. "Cet accord représente 16 milliards de livres d'investissements futurs pour la Grande-Bretagne et la création de 25.000 emplois, soit d'excellentes nouvelles pour la région du Sud-ouest et pour le pays tout entier" a déclaré David Cameron dans un communiqué. Les nouvelles centrales fourniront jusqu'à 7 % de l'énergie nécessaire en 2023, en Grande-Bretagne, remplaçant des centrales à gaz et au charbon.

La construction des centrales  financée par EDF et ses partenaires

L'intérêt de ce projet pour EDF et ses partenaires, c'est le prix d'achat garanti de l'énergie : les centrales, qui devraient voir le jour en 2023, se verront racheter l'électricité produite pour 92,5 livres sterling par mégawatt/heure, et ce, pendant 35 ans. Un prix largement supérieur au prix du marché, mais qui comprend bien évidemment le remboursement de l'investissement consenti par le consortium pour construire les centrales. Le ministre de l'énergie britannique s'en est d'ailleurs félicité, rappelant que "pour la première fois, une centrale nucléaire dans ce pays n'aura pas été construte avec l'argent du contribuable britannique".


L'accord signé par EDF, ses partenaires et le gouvernement britannique envisage la construction de deux autres centrales nucléaires de type EPR, d'ici à juin 2014.  Areva a désormais six centrales de type EPR en construction dans le monde, avec un objectif de 10 d'ici à 2016. Si le gouvernement britannique confirme les deux autres centrales, Areva aura encore deux ans pour vendre deux centrales supplémentaires.

 


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).