Contrefaçon : 1 million de faux parfums de luxe saisis en Grèce

43 MILLIONS €
Le groupe LVMH a dépensé, en 2019, 43 millions d'euros dans la lutte
contre la cotnrefaçon.

Si le secteur du luxe communique généralement peu sur la contrefaçon, ce sont plutôt des statistiques annuelles qui sont dévoilées, la saisie réalisée en Grèce et annoncée lundi 22 juin 2020 est historique par sa nature et sa taille. Le groupe LVMH se félicite, et pour cause.

1 million de flacons de parfums contrefaits

La saisie, annoncée par le groupe par le biais de Laurent Marcadier, directeur de la protection des actifs et personnes du groupe, est « historique », comme il le précise. Elle a eu lieu en Grèce, très précisément dans la ville d’Héraklion sur l’île de Crête. Dans les locaux, la police grecque a trouvé 1,179 millions de flacons de contrefaçons de parfums de nombreuses marques, dont des marques du groupe LVMH comme Dior, Guerlain ou Kenzo.

Selon les premiers éléments de l’enquête, ces flacons étaient destinés au marché local : les contrefaçons se vendent en effet aux touristes, dans les boutiques de souvenirs sur les différentes îles grecques.

La police a également saisi 600.000 euros en liquide et plus de 500.000 articles contrefaits d’autre nature comme des sacs ou des lunettes. Sept personnes ont été arrêtées.

La saisie inédite d’un atelier de production

La saisie, record et rare en termes de quantité de produits contrefaits, devient inédite parce que, comme le précise Laurent Marcadier, si en général ce sont « des entrepôts et des lieux de stockage » qui sont identifiés par la police, dans ce cas il y a aussi « le centre de production ». C’est donc non seulement une saisie de marchandise, mais un véritable coup dur pour les malfaiteurs et les réseaux.

M. Marcadier précise qu’il s’agissait « d’un véritable lieu de fabrication, une usine de faux parfums avec des ouvriers, des machines, des bouteilles vides, des pompes, du packaging, des étiquettes, tout pour monter un flacon de parfum ».

La contrefaçon, qui touche le luxe, mais pas uniquement, coûte aux marques plus de 500 milliards d’euros par an, selon les chiffres de 2018, dont 60 milliards d’euros pour les seules marques enregistrées dans l’Union européenne.


A découvrir