Impôts : le gouvernement annonce une taxe de plus, la "contribution climat énergie"

L'Europe, qui a aussi une taxe carbone sur les carburants et les
combustible, prévoit que le diesel sera taxé de 8 % de plus que
l'essence, mais elle reste globalement incompréhensible. La
"contribution climat énergie" de Philippe Martin, ministre de
l'écologie (photo) sera t-elle plus simple afin d'être pédagogique ?
Avec le jeu des lobbies et des pressions en tout genre, il faut plutôt
s'attendre à une usine à gaz...

Il fallait bien écouter Pierre Moscovici sur France Inter mardi dernier. Oui, il est "sensible au ras-le-bol fiscal, et oui, il promettait une stabilisation des prélévements en 2015. Autrement dit, d'ici là, le matraquage allait continuer avec à la clef, la création de nouveaux impôts. 

Trois jours plus tard, c'est fait : Philippe Martin, ministre de l'Ecologie, a été autorisé à annoncer hier une nouvelle taxe, la "contribution climat énergie". Les gourmets apprécieront la subtilité : là où le précèdent gouvernement avait instauré une "taxe carbone" - annulée par le nouveau Conseil Constitutionnel avant même son entrée en vigueur car elle ne taxait que les énergies fossilles ce que le conseil a jugé anticonstitutionnel - le nouvel impôt s'appelle "contribution", ce qui devrait faire moins souffrir ceux qui s'en acquiteront sans doute.

On ne sait pas encore ce que sera cette taxe, ni quand elle sera instaurée, mais elle a ravi les écologistes d'EELV (Europe Ecologie Les Verts) réunis en université d'été cette fin de semaine à Marseille. un "débat sur le montant et le rythme" de cette taxe sera lancé prochainement. 

Une taxe carbone nouvelle version

EELV avait justement déposé une proposition de loi récemment sur ce thème. On peut raisonnablement imaginer que le projet de loi du gouvernement pourrait s'en inspirer, voire, utiliser la proposition de loi pour la modeler selon ses désirs par amendements. Rappellons qu'en France, l'essentiel des lois est élaboré à l'initiative du gouvernement (projet de loi) et dans 60 % des cas, transpose une directive européenne en loi nationale.

Qu'il s'agisse d'une "taxe carbone" ou d'une "contribution climat-énergie", le principe reste le même. L'impôt vise à sanctionner les comportements énergétivores. Chauffer sa piscine à l'électricité en hiver devrait coûter cher. Sauf que l'erreur classique de ce genre de projets de loi, c'est d'imaginer que les plus riches sont forcément les plus dispendieux sur le plan énergétique, alors qu'ils ont au contraire les moyens de faire les investissements nécessaires pour isoler au mieux, et utiliser les moyens de chauffage ou d'éclairage les plus économes. Changer une vieille chaudière au gaz contre une de dernière génération à condensation revient facilement à 10 000 euros, somme qu'il faut pouvoir sortir, sachant que les crédits d'impôts (25 à 40 %) arriveront un à deux ans plus tard..

Même les gros 4x4 et voitures de sport se mettent aujourd'hui au vert, notamment grâce aux propulsions hybrides, comme chez Lexus, sans parler de la Tesla, voiture de sport totalement électrique, qui connaît un vrai succès au sein de la jet set et... bénéficie en France du bonus écologique réservé aux voitures électriques, 5000 euros tout de même, sur une facture de 75 000 euros !


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).