Coronavirus : Nvidia chiffre les dégâts, FCA arrête sa production

170 MILLIARDS €
La fusion FCA-PSA créera un groupe avec un chiffre d'affaires de 170
milliards d'euros.

Le monde dépend fortement de la Chine pour sa production industrielle du fait de la délocalisation de certaines usines et des partenariats avec des producteurs de pièces. L’arrêt de l’activité chinoise à cause du coronavirus Covid-19 commence à se faire sentir : quelques entreprises commencent à annoncer l’impact négatif de cette crise sanitaire sur leur activité.

Nvidia : 100 millions de dollars de pertes ?

Nvidia, constructeur de cartes graphiques à la renommée mondiale, a commencé à chiffrer le coût du coronavirus sur son activité. L’électronique était attendue comme l’une des principales victimes de cette crise, la très grande majorité des composants et de l’assemblage de ses produits se faisant dans les centres gigantesques chinois.

Le groupe, qui a clos l’année 2019 en forte croissance avec un chiffre d’affaires en hausse de 41% porté par les nouveautés (3,1 milliards de dollars), a déclaré au site Venturebeat que le coronavirus pourrait amputer son chiffre d’affaires de près de 100 millions de dollars. Une perte qui, selon le CEO Jensen Huang, reste limitée : la production se fait en grande partie à Taïwan, zone pour l’instant peu touchée par le virus et où des mesures drastiques de fermeture des usines et de confinement n’ont pas été prises.

Mais il est clair que si la pandémie se confirme, comme le craignent certains spécialistes, le coût du coronavirus pour l’entreprise pourrait augmenter fortement, tout comme pour ses concurrents qui, toutefois, n’ont pas encore annoncé de chiffres.

FCA arrête sa production en Europe de l’Est

Autre secteur qui sera, sans surprise, fortement touché par la crise sanitaire en Chine est l’automobile : c’est en Chine qu’ont été délocalisées les usines d’assemblage et de production de pièces.

Fiat Chrysler Automotive, en pleine fusion avec PSA Peugeot Citroën, a annoncé une première fermeture d’usine en Europe, celle de Kragujevac en Serbie. Le pays n’est pas touché par le coronavirus mais les livraisons de pièces sont en retard ce qui empêche le travail des équipes du constructeur italo-américain. Un modèle, en particulier, est touché : la Fiat 500L.

L’impact économique du coronavirus prend donc de l’ampleur même si les usines chinoises de Shanghai ont été en partie réouvertes : le pays a dépassé les 1.700 morts tandis que le nombre de cas confirmés dans le monde est, au 17 février 2020, de 71.334 dont plus de 70.000 en Chine.


A découvrir