Coronavirus : la SNCF met en vente 3 millions de billets à moins de 49 euros

49 €
La SNCF va mettre en vente 3 millions de billets de train à 49 euros
maximum.

D’ici 15 jours, le trafic SNCF devrait avoir repris à 100%, je suis tenté de dire, “comme avant”, même si l’on sait que plus rien ne sera vraiment comme avant.  

Des billets de trains à bas prix

Et comme il faut bien attirer le chaland, pardon, le passager, la compagnie ferroviaire a décidé de brader plusieurs millions de billets de trains. Prix maximum ? 49 euros pour un trajet longue distance. Par exemple, un Marseille-Paris.

En cherchant bien on peut trouver des billets sur la ligne Paris-Lyon à seulement 15 euros, sur la ligne Paris-Bordeaux à 20 euros, ou encore se rendre à Strasbourg ou à Brest, en partant ou passant par Paris, pour 30 euros. Ces tarifs promotionnels sont proposés sur les TGV Inoui, mais aussi les Ouigo et même les Intercités.

Une hausse des billets d'avion en métropole

Côté avion, en revanche, sur la France, l’offre de places ne retrouvera pas son seuil d’avant la crise cet été. Malgré les promotions, le prix des billets en métropole va parfois doubler, et il ne faut pas espérer que cela change avant longtemps. Surtout si Air France se voit contraint de renoncer à certaines lignes de la Navette, pour honorer ses engagements pris avec l’État de ne plus concurrencer le train sur certaines lignes. 

Enfin, du côté du covoiturage, les perspectives sont plutôt rassurantes. Que vous soyez passager ou conducteur, le retour à la normale, et surtout, à la croissance du nombre de trajets proposés semble acquis. 


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).