Coronavirus : le gouvernement prolonge le chômage partiel pour le tourisme

95 %
95% des entreprises du tourisme ont recours au chômage partiel.

Le secteur touristique (hôtels, restaurants, loisirs...) est l’un des secteurs les plus touchés par le coronavirus. Dans le cadre de son plan de soutien, le gouvernement a annoncé le prolongement du recours à l’activité partielle.

Tourisme : -75% d'activité en 2020

Mis en place par le ministère du Travail en mars 2020, pour palier à la baisse voire l’arrêt total de l’activité, le chômage partiel va être maintenu « jusqu'au mois de décembre » pour le secteur touristique. C’est ce qu’a annoncé Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’État au Tourisme, mercredi 29 juillet 2020 sur France Info. Les entreprises du tourisme pourront donc continuer de recourir à l’activité partielle, alors que ce dispositif devait prendre fin en septembre 2020. Une bonne nouvelle pour les professionnels du secteur, qui devraient enregistrer une perte de 75% en 2020, selon la Fédération régionale des entreprises du voyage. 

Le secrétaire d’État au Tourisme a réaffirmé son soutien aux entreprises du secteur. « Ce qui est clair, c’est que les professionnels du tourisme ont besoin d’un soutien dans la durée ; pour certains, cela va être une année blanche. On continuera d’être à leur côté ». 

Tourisme : un plan de soutien exceptionnel 

Le 14 mai 2020, le Premier ministre avait annoncé le lancement d’un plan de soutien interministériel du secteur touristique, qui représente plus de 8% du PIB français et quelque 2 millions d'emplois. « On a mis 18 milliards d'euros sur la table en mesures de soutien d'investissement », souligne Jean-Baptiste Lemoyne sur France Info dont 3 milliards destinés à accompagner la reprise et la transformation du secteur. 

Le plan de soutien prévoit également la mise en place de « près de 9 milliards d'euros de prêts garantis par l'État [PGE] directement au secteur du tourisme, à l'hôtellerie, à la restauration » avec des conditions plus favorables comme un plafond porté aux 3 meilleurs mois de l’année 2019 contre 25% du chiffre d’affaires 2019 pour le PGE classique.


A découvrir