La France, 23eme pays le moins corrompu au monde

120 MILLIARDS €
La corruption en Europe coûterait 120 milliards d'euros par an

L'ONG qui s'intéresse à la transparence et la corruption dans le monde, Transparency International, a publié ce mercredi 27 janvier 2016 son nouveau classement des pays les plus corrompus et la France ne s'en sort pas trop mal. Si elle est loin derrière d'autres pays européens et ne se trouve même pas dans le Top 10 des pays les moins corrompus du monde, elle gagne quelques places par rapport à 2014. Mais il y a encore du travail à faire.

Les pays du Nord de l'Europe dominent le classement

Sans surprise, c'est au Nord de l'Europe qu'on trouve les pays les moins corrompus sur les 168 pays étudiés par l'ONG, soit quasiment tous les pays du monde. Le Danemark, la Finlande et la Suède, qui obtiennent tous des scores supérieurs à 90 sur 100, dominent le classement mondial et sont donc sacrés "pays les moins corrompus du monde".

Mais Transparency International précise toutefois que certaines entreprises de ces pays sont accusées de corruption ailleurs dans le monde. Le classement est donc à prendre avec des pincettes. Bien qu'un pays soit peu corrompu il peut être le siège d'une corruption à l'étranger.

Le Top 10 des pays les moins corrompus du monde continue avec la Nouvelle-Zélande, les Pays-Bas, la Norvège, la Suisse, Singapour, le Canada et ex-aequo à la 10ème place l’Allemagne, le Luxembourg et le Royaume-Uni.


La France loin derrière fait pire que le Qatar ou l'Uruguay

L'Hexagone n'est pas aussi "pur" que ses voisins allemands, suisses ou britanniques. La France arrive en effet à la 23ème place du classement de Transparency International avec un score de 70 sur 100. Le pays gagne toutefois trois places au classement général mais il est clair qu'il reste énormément de travail pour éliminer la corruption.

La France est en effet autant corrompue que les Emirats Arabes Unis, l'Estonie ou encore le Chili. Et l'Hexagone est plus corrompu que le Qatar, l'Uruguay ou encore le Japon.

ECO DIGEST

Les députés refusent le contrôle de leur frais professionnels

Le pouvoir d'achat des fonctionnaires a augmenté

Les entreprises plébiscitent de plus en plus le travail effectué par Pôle Emploi