Le coup de froid sur la croissance se confirme en début d'année

0,2 %
La croissance au premier trimestre devrait être de 0,2% seulement,
selon l'Insee.

Alerte sur la croissance pour le début d'année. L'Insee a revu sa prévision à la baisse pour les trois premiers mois de 2018, alors que la machine économique française a tourné à plein régime au quatrième trimestre de l'an dernier.

Avec une estimation de 0,2%, l'Insee revoit à la baisse la progression de la croissance au premier trimestre 2018 : jusqu'à présent, elle était de 0,3%. Un véritable coup de froid sur l'économie donc, alors que le gouvernement prévoit toujours une croissance de 2% pour l'ensemble de l'année. Un chiffre qu'il est encore possible d'atteindre, ce d'autant que l'acquis de croissance hérité de l'an dernier lui permet de bénéficier d'un matelas de 1,2%. Mais l'objectif semble de plus en plus difficile à atteindre, la Banque de France ne prévoyant que 0,3% de croissance pour le second trimestre.

Acquis de croissance

L'Insee a mesuré une consommation des ménages « atone », que ce soit pour les biens ou pour les services. Cette consommation s'établit à 0,1%, soit 0,1 point de moins qu'au quatrième trimestre 2017. Ce sont surtout les investissements des entreprises qui accusent le plus fort recul : l'Insee prévoyait une progression de 0,5%, finalement elle ne sera que de 0,1%. Les biens manufacturés en particulier n'ont pas fait recette avec une baisse sensible de 1,3%, alors qu'ils avaient affiché une progression de 1,6% au précédent trimestre.

Investissements des entreprises et des ménages

L'investissement des ménages est lui aussi en berne : de 0,6% durant les trois derniers mois de 2017, la croissance passe à 0,2% seulement au premier trimestre 2018. Le secteur de la construction ralentit fortement. Pour l'anecdote, l'Insee a également calculé l'impact sur l'activité économique du trafic de drogue : il représente 2,7 milliards d'euros par an en France (dont un milliard pour le cannabis), soit l'équivalent de 0,1 point du PIB.


A découvrir