Cour des comptes : bonnet d'âne pour les gouvernements successifs en 2017

67,8 MILLIARDS
En 2017, le déficit de l'Etat s'est monté à 67,8 milliards d'euros.

C'est une tâche sur le bilan économique du gouvernement d'Emmanuel Macron… mais également sur celui du précédent gouvernement de François Hollande. Pour 2017, la Cour des comptes déplore un niveau de dette toujours aussi élevé.

Dans son rapport annuel qui sera connu dans le détail la semaine prochaine, mais dont les conclusions ont été publiées par Le Monde ce samedi, la Cour des comptes se montre pour le moins sceptique de la volonté réelle des gouvernements qui se sont succédé en 2017. Les deux — le dernier de François Hollande et le premier d'Emmanuel Macron — ne sont pas parvenus à endiguer la dette du pays, ni contenir les dépenses publiques. Le niveau alarmant de la dette publique est toujours là : le ratio passe ainsi de 96,6% du PIB en 2016, à 96,8% en 2017. 

Le déficit recule légèrement

Le déficit de l'État a quant à lui légèrement refluer, passant ainsi de 69,1 milliards d'euros en 2016, à 67,8 milliards l'année dernière. Insuffisant pour réduire le poids de la dette. « Les dépenses fiscales poursuivent leur progression et échappent aux politiques de maîtrise affichées », expliquent les sages de la Cour des comptes. Ces derniers pointent une progression de la dette, et cela risque de s'empirer en raison du risque de remontée des taux d'intérêt, qui pèse sur les perspectives de redressement des comptes publics.

Rentrées fiscales

Pourtant, 2017 a été une bonne année pour les rentrées fiscales permises par la croissance enregistrée à 2,2%. Mais les gouvernements ne se sont pas saisis de cette opportunité pour dégonfler la dette. « En 2017, l'amélioration très limitée du déficit résulte d'une forte hausse, tant des dépenses que des recettes », indique la Cour. Les dépenses des ministères — notamment en personnel et en fonctionnement — ont ainsi progressé de 4,8%, à 10,6 milliards d'euros.


A découvrir