Le tarif social du gaz coûtera plus de 109 millions d'euros en 2014

Le prix du gaz a augmenté de 5% à deux reprises.

Le coût du tarif social du gaz, étendu en novembre à environ quatre millions de foyers modestes, s'élèvera à plus de 109 millions d'euros en 2014, prélevés par le biais d'une contribution facturée au consommateur final, selon un arrêté gouvernemental.

94 à 156 euros d'éconnmies par an

"Le montant prévisionnel des charges imputables à l'obligation de service public de fourniture de gaz naturel au tarif spécial de solidarité est fixé à 109.361.817 euros pour l'année 2014", précise le texte paru jeudi au Journal officiel. Le "tarif spécial de solidarité" du gaz, ou TSS, permet à un foyer se chauffant au gaz et soumis à un plafond de revenus d'économiser de 94 à 156 euros par an. Il est financé au moyen d'une contribution acquittée par les consommateurs de gaz, qui a été fixée à 0,2 euro du mégawattheure pour l'an prochain. Ce prélèvement vise à compenser aux opérateurs gaziers les pertes de recettes et les coûts supportés pour la mise en œuvre du TSS.

8 millions de personnes au tarif social

Les charges prévisionnelles en 2014 sont évaluées à environ 89,8 millions d'euros pour l'opérateur historique GDF Suez, et à 17,6 millions pour son concurrent EDF, d'après l'arrêté. Elles sont très inférieures pour les autres opérateurs (Eni, Gaz de Bordeaux, Direct Energie, etc.), d'environ 647.000 euros à moins. Le tarif social de l'électricité a lui aussi été étendu à quatre millions de foyers, soit plus de 8 millions de personnes.


A découvrir

Tugdual de Dieuleveult

Journaliste pour RMC.fr, Tugdual de Dieuleveult a demarré sa carrière à la télévision en réalisant un documentaire pour Canal+/Lundi Investigation (Dieuleveult : enquête sur un mystère). Il s'investit dans l'ONG Solidarité Internationale et part au Darfour en 2008 pour la Journée Mondiale de l'Eau. En 2010, il rejoint l'équipage de La Boudeuse en Amazonie et participe à l'élaboration de deux documentaires diffusés sur France 5. Il se spécialise ensuite sur le web et collabore avec plusieurs rédactions dont Europe 1, Atlantico, Oh My Food et RMC depuis 2012. Il a intégré Economie Matin dès sa création.