Couvre-feu : de nouvelles aides pour les entreprises

10.000 euros
Les cafés, restaurants et hôtels qui auront perdu au moins 50% de leur
chiffre d'affaires pourront prétendre à une aide de 10.000 euros
maximum.

Parallèlement à la mise en place du couvre-feu, qui ne manquera pas d’impacter le chiffre d’affaires de nombreuses entreprises, le gouvernement sort une nouvelle salve d’aides, en prolongeant et en élargissant certains dispositifs existants.

Des aides pour les entreprises qui auront pâti du couvre-feu

Lors d’une conférence de presse le 15 octobre 2020, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie et des Finances, a dévoilé de nouvelles aides à destination d’entreprises. Première mesure, en lien direct avec le couvre-feu : toutes les entreprises de moins de 50 salariés qui sont installées dans les zones de couvre-feu et qui ont subi une perte de 50% de leur chiffre d’affaires pourront bénéficier d’une aide allant jusqu’à 1.500 euros. Et cela, tant que le couvre-feu durera.

Les cafés, restaurants et hôtels verront aussi leur accès au fonds de solidarité élargi. Celui-ci leur sera ouvert dès lors qu’ils auront perdu au moins 50% de leur chiffre d’affaires et non plus 70%, comme c’est le cas aujourd’hui. Chaque entreprise pourra toucher jusqu’à 10.000 euros.

De nombreuses exonérations de charges sociales

En plus de ces aides directes, de nombreuses exonérations de charges sociales ont été prévues. Toutes les entreprises fermées administrativement bénéficieront d’une exonération totale de leurs cotisations sociales patronales jusqu’à la fin du couvre-feu. En plus, les cafés, restaurants et hôtels installés dans les zones de couvre-feu pourront également bénéficier d’une exonération totale de cotisations patronales, dès lors qu’ils auront perdu 50% de leur chiffre d’affaires.

S’agissant des cotisations salariales, Bercy aidera financièrement les entreprises à hauteur de 20% de la masse salariale maximum. Cette somme sera censée couvrir totalement le poids de leurs charges sociales.


A découvrir