Covid-19 : l'espoir d'un vaccin fait bondir les bourses

90 %
Les bourses mondiales euphoriques après l'annonce d'un vaccin efficace
« à 90% » contre le Covid-19.

Étant donné que l'actualité est un peu grisâtre depuis la rentrée, à cause de l’actualité plus que morose évidemment, je saute sur l’occasion de l’annonce d’un vaccin efficace contre le Covid pour faire un peu de philosophie économique.  

Un vaccin pour vaincre le Covid-19

Oui quand tout paraît planté, que l’on se sent, se sait, se croit au bord du gouffre, un événement extérieur peut changer la donne. C’est peut-être ce qui est en train de se passer.  

Concrètement, si le vaccin de Pfizer permet effectivement de contrôler l’épidémie, et peut-être d’éradiquer le coronavirus ou en tout cas de le reléguer au rang d’une grosse grippe, les économies mondiales pourraient repartir comme jamais. Déjà, hier, les Bourses mondiales ont fait des bonds incroyables, certaines entreprises ont vu leur valorisation boursière grimper de 10, 20, 30% en quelques heures.  

Des sommes colossales

Or, qui dit, création de valeur, dit, afflux d’argent. Ces centaines de milliards d’euros, de dollars, de yens, de livres, créés par la flambée des Bourses mondiales vont pouvoir profiter à l’économie réelle dès demain.  

Ces sommes colossales s’ajoutent aux autres sommes colossales mises sur la table par les gouvernements, pour financer les plans de relance dans tous les pays occidentaux. En résumé : si le Coronavirus vous a fait du tort, que vous êtes inquiet ou au bout du rouleau, gardez l’espoir : nous sommes peut-être en train de voir la lumière au bout du tunnel.  


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).