Covid-19 en France : le nombre d'infections ne cesse de grimper

23 %
Parmi les cas de Covid-19 identifiés du 27 juillet au 2 août 2020, 23%
étaient précédemment connus comme personnes-contacts à risque d'un
autre cas.

8.203 nouvelles infections au Covid-19 ont été recensées en France sur la période du 27 juillet au 2 août 2020, contre 6.547 une semaine plus tôt et 4.446 une semaine plus tôt encore, apprend-on du dernier bilan hebdomadaire de l’agence Santé Publique France.

Les jeunes, principale catégorie d’âge parmi les porteurs de Covid-19 nouvellement identifiés

Le nombre de nouveaux cas confirmés de Covid-19 a atteint 8.203 sur la semaine du 27 juillet au 2 août 2020, un chiffre en progression ininterrompue. Le nombre de nouvelles hospitalisations progresse également : 778, contre 749 une semaine plus tôt et 604 une semaine plus tôt encore, de même que le nombre de nouvelles admissions en réanimation : 105, après 85 une semaine plus tôt.

Le nombre de tests réalisés varie bien sûr d’une semaine à l’autre, mais un indicateur ne trompe pas : le nombre de résultats positifs sur 100.000 tests réalisés, le fameux « taux de positivité ». Sur la dernière semaine d’observation il a été de 1,6%, après 1,4% une semaine plus tôt et 1,2% une semaine plus tôt encore. À noter que la proportion de porteurs asymptomatiques parmi les personnes Covid-positives reste stable : 51%, après 54% la semaine précédente. Parmi les cas asymptomatiques âgés entre 15 et 44 ans, les classes d’âge des 20-24 et 25-29 ans étaient les plus représentées (respectivement 24% et 20%).

Covid-19 : le taux d’incidence progression dans la Sarthe et en Île-de-France

En Mayenne, jadis un grand foyer épidémique, le taux d’incidence a fortement diminué, passant de 148,7 à 47,8 cas pour 100.000 habitants. En revanche, dans la Sarthe, département limitrophe de la Mayenne, une forte augmentation du taux d’incidence a été observée avec 17,9 cas pour 100.000 habitants sur la dernière semaine d’observation, contre 10,4 une semaine plus tôt.

L’Île-de-France reste elle aussi un foyer épidémique, et le taux d’incidence augmente : 23,8 cas pour 100.000 habitants contre 15,3 une semaine plus tôt. À Paris, on recense désormais 30,5 cas pour 100.000 habitants, contre 17,5 une semaine plus tôt. En tout, sur la période du 27 juillet au 2 août 2020, 21 départements métropolitains avaient des taux d’incidence supérieurs à 10 pour 100.000 habitants.


A découvrir