Crédit à la consommation : en France on emprunte plus qu'ailleurs en Europe

64 %
Lorsqu'ils cherchent une solution de crédit, 64% des Français
s'adressent à leur banque ou à un établissement de crédit auprès
duquel ils ont déjà contracté un emprunt auparavant.

Parmi les cinq plus grands marchés d’Europe (Italie, Espagne, Allemagne, France et Portugal), c’est en France que les particuliers empruntent le plus. De fait, 84% des Français faisant une demande de prêt ont déjà contracté 3 crédits ou plus au cours de leur vie, apprend-on d’un sondage réalisé par Younited et MixFactory.

1 Français sur 2 souscrivant un crédit à la consommation en avait déjà souscrit plus de 5

Les Français sont si friands de crédits à la consommation ! Selon un sondage réalisé par Younited et MixFactory, 84% des emprunteurs ont déjà contracté 3 crédits ou plus au cours de leur vie. C'est plus que les pays voisins, où le pourcentage atteint 72%. Autre chiffre : 1 personne interrogée sur 2 a déjà souscrit plus de 5 crédits.

Parmi les individus ayant souscrit un crédit au cours des 12 derniers mois, les profils de 40 à 60 ans sont sur-représentés. 3 emprunteurs sur 4 déclarent avoir une situation stable dans leur vie personnelle (73%) et professionnelle (71%). Par rapport à 2016, davantage d’emprunteurs (+13 points) font état de l’amélioration de leur stabilité professionnelle.

Les établissements de crédit sont peu appréciés des Français

Lorsqu’ils cherchent une solution de crédit, une majorité de répondants (47%) déclarent considérer son coût, devant la rapidité de la réponse (40%) et la simplicité de la procédure (38%). En même temps, l’habitude joue aussi : 2/3 des emprunteurs s’adressent soit à la banque, soit à l’établissement de crédit déjà sollicité pour un crédit auparavant.

Fait intéressant, face aux offres des banques traditionnelles, 40% des Français se tournent vers un établissement de crédit pour souscrire un prêt. Ce pourcentage est néanmoins peu élevé comparé à nos voisins : il est de 57% en Italie et de 53% au Portugal. Dans le détail, les Français font plutôt appel à une banque traditionnelle pour le financement de projets supérieurs à 5.000 euros (achat d’une voiture, travaux de rénovation) et s’appuient sur les établissements de crédit pour des projets de plus petite envergure, 3.000 euros maximum (financement d’équipements pour la maison ou besoins variables de trésorerie).


A découvrir