Crédit immobilier : une durée de 20 ans en moyenne en France

1,1 %
Les crédits immobiliers ont en moyenne un taux inférieur à 1,1%.

Les projets immobiliers des ménages français se sont fortement accélérés depuis plusieurs années grâce à la baisse des taux qui a permis d’accéder à un pouvoir d’achat majoré. Les dossiers ont été massivement acceptés par les banques, ce qui n’a pas manqué de faire exploser les prix : face à la forte demande, l’offre s’est adaptée. Quant à la durée d’endettement… elle est de plus en plus longue.

Les crédits immobiliers ont une durée moyenne de 20 ans

Dans l’histoire de l’immobilier en France, c’est du jamais vu : les ménages s’endettent désormais pour une durée moyenne de 20 ans, soit 240 mois. C’est ce que nous apprend l’édition de novembre de l’Observatoire Crédit Logement/CSA publiée début décembre 2021. Une durée qui s’allonge régulièrement depuis des années, et dont la tendance ne semble pas être proche de s’inverser.

Selon l’Observatoire Crédit Logement CSA, c’est même tout le contraire. : la durée moyenne des crédits a augmenté de 7 mois… entre octobre et novembre 2021, pour atteindre ce nouveau record de 20 ans en moyenne. Et par rapport à 2017, l’augmentation de durée des crédits est encore plus conséquente : 30 mois environ, en moyenne. En 2017, les ménages contractaient des crédits à rembourser en 17,5 ans seulement.

La limite de 25 ans en ligne de mire ?

Face aux taux bas, avec des crédits qui affichent des taux d’intérêt inférieurs à 1,1% et à taux fixe, les Français semblent donc avoir fait un choix stratégique : un crédit remboursé sur une durée plus longue et qui coûte, au final, plus cher, mais qui permet d’avoir des mensualités d’un montant plus bas, et donc de garantir un certain niveau de vie.

Surtout que la marge de manoeuvre est encore au rendez-vous : le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) fixe à 25 ans la limite pour les crédits immobiliers, avec quelques exceptions. De quoi permettre aux Français qui ont un projet de le concrétiser, malgré la hausse du prix de la pierre qui réduit un peu leur pouvoir d’achat.


A découvrir