Immobilier : 15% des crédits ne respectent pas les bonnes pratiques

1,13 %
Le taux des crédits immobiliers en France a été de 1,13% en moyenne en
octobre 2019.

Les crédits immobiliers ont des taux très bas au point que le nombre de transactions immobilières, en France, a dépassé des records en 2019. Si les acheteurs, en particulier les primo-accédants, sont les grands gagnants, les banques et les établissements de crédit se retrouvent à risque. Ce qui inquiète le Haut conseil de stabilité financière (HCSF) c’est la durée des crédits.

Le risque d’instabilité est réel

Ce n’est pas la première fois que le HCSF s’inquiète de la situation des établissements de crédit. Le nombre de crédits est tel que les banques doivent se réorganiser pour trouver de la croissance : les seuls intérêts des prêts immobiliers, qui ne dépassent pas 1,5% en France, ne suffisent plus… le risque de problèmes, pour les établissements financiers, est réel.

On n’est toutefois pas encore dans une situation insoluble mais le Haut conseil prend les devants en rappelant, dans un communiqué publié le 12 décembre 2019, les bonnes pratiques du crédit immobilier à savoir des crédits pas excessivement longs et un endettement des ménages qui soit supportable pour ces derniers.

Les primo-accédants à risque

Le Haut conseil de stabilité financière est très clair : la durée du crédit ne devrait pas excéder 25 ans, alors que des crédits à 30 ou 35 ans sont octroyés par les banques, et le remboursement ne doit pas dépasser les 33% « du revenu net de l’emprunteur ». Or, toujours selon le HCSF, il y aurait près de 15% des crédits qui ne respectent pas ces critères décrits, par le communiqué, comme « les bonnes pratiques établies ». Ce n’est en effet pas une obligation légale mais ces paramètres garantissent la solvabilité des emprunteurs et la stabilité des établissements.

Ce sont, selon le communiqué, les primo-accédants et les acquéreurs de leur résidence principale qui sont visés par ces crédits en dehors des critères, dont ils représentent 75% des emprunteurs.


A découvrir