Le cri d'alarme de l'OCDE sur la croissance mondiale

3 %
L'OCDE ne table plus que sur 3 % de croissance en 2016 pour l'ensemble
du globe.

 Le cri d’alarme de l’OCDE sur la croissance mondiale »

Charles, Charles, comment peux-tu écrire une telle phrase ? Tu es un horrible marchand de peur, tu veux faire peur aux gens, les effrayer, tu es un vilain, un méchant !!

Oui et bien calmez-vous, ce titre n’est même pas de moi, c’est l’un des derniers articles du Monde, un journal assez connu en France et qui aurait plutôt une fâcheuse tendance à vouloir endormir le mouton pour la tonte plutôt que d’afficher une volonté de l’effrayer !

Comme quoi finalement vous devriez peut-être non pas avoir peur (cela ne sert à rien de se mettre à courir dans tous les sens sans même savoir où aller), mais à mener encore une fois une véritable réflexion de fond sur votre avenir, celui de votre emploi au moment même où le projet de loi d’El Khomry va revoir jusqu’aux modes de licenciement économique et cette loi passera même sans le vote des députés puisqu’il y aura utilisation du 49,3. Évidemment, il y a votre emploi, votre patrimoine et votre localisation. C’est vos trois paramètres pour agir sur votre propre situation ou pour anticiper de futurs changements.

Avant de revenir sur ces sujets regardons ce que nous apprend le Monde justement sur ce cri d’alarme paniqué d’une des plus grandes institutions économiques du monde l’OCDE !

Panique à l’OCDE

« Comment va l’économie mondiale ? Toujours aussi mal, merci ! Après la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a présenté, jeudi 18 février, de nouvelles prévisions pour 2016 et 2017, revues à la baisse et pas franchement réjouissantes. Son diagnostic pourrait se résumer ainsi : le rebond de la croissance se fait toujours attendre et il est urgent de trouver, collectivement, les moyens de soutenir la demande »…

Lorsque j’affirme depuis plusieurs années que la reprise tant vantée n’est pas là on m’explique doctement que je suis un marchand de peur, mais encore une fois, il n’y a là aucune volonté dans un sens ou dans un autre, il y a une réalité, une communication par des institutions et la réalité des chiffres et des statistiques qui permettent tout de même de se forger une opinion pour peu qu’on aille au-delà des communiqués de presse diffusés par les Pravda de France et d’ailleurs. Pourtant pour ceux qui me suivent, ce cri d’alarme de l’OCDE n’est pas une surprise. Cela signifie néanmoins que la fiction de la reprise économique touche à sa fin et qu’il n’est plus possible de tenir ce mensonge plus longtemps. Si c’est une bonne nouvelle pour la vérité, ce n’est pas une bonne nouvelle pour votre niveau de vie qui va considérablement chuter dans les 5 années à venir qui vont être marqué par un nouvel épisode paroxystique de crise économique.

Et le Monde de poursuivre comme si c’était une évidence…

« Sur la foi d’indicateurs décevants et en raison des récentes turbulences financières, l’OCDE mise désormais sur une progression du produit intérieur brut (PIB) mondial limitée à 3 % en 2016, en baisse de 0,3 point par rapport à ses prévisions de novembre 2015. La croissance resterait donc à son niveau de 2015, qui était déjà le plus faible des cinq dernières années ».

Risques sur le niveau de vie des ménages

Cette phrase non plus n’est pas de moi… elle est du Monde et de l’OCDE !!! C’est vraiment tous des marchands de peur décidément !!!

« Avec 3 % de croissance en 2016 ou 3,4 % en 2017, cela ne permet pas aux jeunes de trouver un emploi, aux retraités de percevoir l’intégralité de leur pension et aux investisseurs d’avoir des retours sur investissement suffisants »!!

Oulalalala, mes amis l’OCDE et le Monde découvrent qu’avec la crise qui n’avait pas lieu et qui n’existait pas puisque le monde entier (pas le journal) baignait dans la félicité d’une vigoureuse reprise mondiale tant vantée tous les 14 juillet par notre Culbuto Elyséen au pays merveilleux des jouets de Oui-Oui, finalement il pourrait y avoir des problèmes, dans l’ordre :
Pour trouver du travail
Pour payer les retraites
Pour avoir du rendement dans un monde à taux négatifs !

Évidemment cela risque ne pas ni très bien se passer ni très bien finir !

Que faire pour se protéger ?

Il n’y a pas de rendement ! Les taux sont négatifs !!! Ne cherchez donc pas la martingale elle n’existe pas !! Il n’y a presque plus aucune façon de placer son argent… et si votre argent ne vous rapporte rien à quoi sert-il alors ? Pour ceux qui ont quelques sous à protéger c’est le moment d’aller vers des actifs tangibles et de réduire votre exposition aux actifs financiers. Un actif tangible c’est de l’or, mais c’est aussi ce tableau dont vous rêviez mais que vous n’avez jamais osé vous offrir, ou encore cette belle voiture de collection, ou encore cette maison à la campagne… mais ce ne serait pas raisonnable, mieux vaut abonder le contrat d’assurance-vie ! Sauf qu’en faisant cela vous prêtez en réalité votre argent à des Etats en faillite virtuelle qui vous versent en plus des intérêts de plus en plus misérables !
Ré-arbitrez donc entre utilité de votre épargne et vos projets personnels, au moins profitez de votre argent tant qu’il est « convertible » en biens tangibles.

Pour ceux qui n’ont pas vraiment d’argent et plus de problématique d’emploi, investissez dans vos compétences. En clair plutôt que de mettre quelques centaines d’euros de côté qui vous rapporteront péniblement 0,75% sur le livret A, dépensez cet argent en formation… cela sera certainement plus rentable et vous offrira un bien meilleur rendement !!! Faites preuve d’imagination, mais en gros l’idée c’est investissez plutôt en vous que dans une banque moribonde !

Enfin, tentez d’imaginer le contour du monde qui vient, et c’est tout l’enjeu de la réflexion qu’il faut mener. Chercher un placement n’a aucun sens. Il faut d’abord comprendre le monde, puis comprendre son évolution, imaginer le monde qui vient et quelles seront les grandes tendances. Après il va falloir vous forger des convictions. C’est un processus très long. Une fois que vous aurez acquis vos convictions, alors il découlera logiquement un choix de placements qui seront la conséquence directe de tout votre processus de réflexion.

Vouloir placer votre argent sans avoir mener toute cette réflexion c’est au sens premier du terme mettre la charrue avant les bœufs et vous allez évidemment au devant de déconvenues. Il faut faire les choses dans l’ordre pour qu’à l’arrivée les choses soient dans le bon sens. Cela peut sembler évident, pourtant 90% des questions que je reçois c’est « que pensez-vous de tel ou tel placement »… Mais le bon placement est justement celui pour lequel vous n’avez aucun doute et donc aucune question. Ce type de placement, vous ne le trouverez qu’en mettant en œuvre un véritable processus de réflexion pour penser votre avenir, votre patrimoine, votre emploi, votre localisation pour être le plus résilient possible dans le monde qui vient. Tout cela n’est pas négatif, loin de là, si vous prenez les bonnes décisions, vous pourriez même vous construire une vie plus épanouissante que celle d’avant.

En attendant mes chers amis, préparez-vous, il est déjà trop tard !

Article écrit par Charles Sannat sur son blog Insolentiae


A découvrir

Charles Sannat

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l'Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011.

Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com

Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.