Crise économique : préparez-vous à de lourdes conséquences

9
Le gouvernement s'attend à une hausse d'environ 9% des bénéficiaires
du RSA (Revenu de solidarité active) en 2020.

Même la fin de l'année ne sera pas tranquille. La mutation du coronavirus SARS-CoV-2, découverte en Grande Bretagne, conduit la plupart des pays européens à fermer brutalement leurs frontières avec Londres. Les Bourses occidentales s’effondrent à nouveau.
Je n’ai pas l’intention de vous parler moi aussi du coronavirus dans la minute éco, même si c’est difficile d’échapper aux conséquences sur notre économie. Aux conséquences absolument dramatiques, je suis bien obligé de le préciser. Vous êtes nombreux à nous écouter, à le vivre dans votre chair, parfois depuis des mois.
 

Crise économique : l'année 2021 sera lourde en conséquences

Alors, puisque je me suis engagé à faire une sorte de “bilan/ perspectives” cette semaine, je suis obligé de vous dire aujourd’hui que nous n’avons encore rien vu.
Malheureusement, toutes les mesures prises pour tenter de soutenir l’économie ne font que masquer l’ampleur des dégats. On tente d’éteindre avec des extincteurs, de gros extincteurs, un super méga incendie de forêt. Qui n’en finit pas de reprendre, au moindre petit coup de vent.

Si votre activité est lourdement impactée ou à l’arrêt à cause de la crise, n'espérez pas de miracle l’an prochain. Si vous pouvez tout geler, et faire autre chose, faites-le. Si on vous demande de gager votre maison ou des économies, refusez. 

Préparer l'avenir, faire des choix radicaux

Quant à tous les autres, et je m’adresse ici en particulier aux parents, je ne peux que vous conseiller d’avoir une conversation sérieuse avec vos enfants. Qu’ils soient collégiens, ou adultes installés dans la vie. 

À l’heure du bilan, il faut leur dire que 2021 n’aura rien à voir avec ce qu’ils ont connu avant. Et que le monde dans lequel nous entrons sera vraiment plus violent. Nous arrivons à l’heure des choix : y compris les plus radicaux, comme par exemple, celui de l’Île déserte, ou de la maison au fond des bois.

 

 

A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).