Crise économique : pensez à réduire vos dépenses

12,5 %
Le PIB français devrait chuter en 2020 de 12,5%.

Le week-end, un beau week-end est devant nous, j’espère que vous avez tout prévu pour pouvoir bien en profiter. Si vous avez prévu de voir des amis, j’ai un sujet de discussion à vous proposer. N’y passez pas des heures, mais consacrez-y tout de même quelques minutes.

L'une des pires récessions

Le sujet, c’est évidemment la crise économique qui s’annonce, et dont on commence à voir les premiers signes visibles. Il suffit d’allumer une chaîne d’information en continu ou de regarder les notifications de son smartphone pour voir que des dizaines d’entreprises, souvent connues, aux marques prestigieuses, annoncent les unes après les autres qu’elles sont en difficulté, et qu’elles sont obligées de licencier.  

Le Fonds Monétaire International, que l’on appelle aussi FMI, vient de tirer la sonnette d’alarme, et je suis bien désolé de devoir relayer son message aujourd’hui. La France risque de connaître l'une des pires récessions au monde cette année; -12,5 %. Autant que l’Italie et l’Espagne. Pourquoi ? Parce que la reprise est plus lente, plus progressive en France que partout ailleurs. Il y a mille explications à cela et je n’ai pas le temps de vous les livrer ici.

Réduire ses dépenses face à la crise

En revanche, vous dire que vous devez parler un peu de la crise à venir avec vos proches et vos amis, non pas pour se plaindre, non pas pour parler de couper des têtes, mais pour réfléchir, ensemble, aux moyens de faire le dos rond dans les prochains mois, ça, c’est responsable. Dans la mesure du possible, il faut réduire la voilure. Suspendre ou reporter des dépenses non prioritaires. Arrêter les abonnements dont vous pouvez vous passer.

Je sais que c’est dur à entendre, si vous comptez déjà les sous le 15 du mois, mais oui, le deuxième semestre va être dur. Pour finir sur une note positive en revanche, sachez que les prévisions pour l’an prochain sont meilleures. Au moins 7% de croissance. Seulement voilà, ce sera + 7%, après - 12 ou -13. Autrement dit, nous ne retrouverons pas l’an prochain le niveau de 2020, mais plutot celui d’il y a 5 ans, au mieux.


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).