1 Français sur 2 estime avoir une culture financière insuffisante

46 %
46% des Français déclarent ne pas savoir qui solliciter pour trouver
des conseils d'investissement.

Les Français souhaitent épargner et investir pour se constituer un capital, mais n’ont pas forcément les moyens et ne savent pas forcément comment s’y prendre, peut-on conclure à la lecture d’un sondage Opinionway pour Atland Voisin et Fundimmo.

Pour obtenir des conseils en investissement, 8 Français sur 10 se tourneraient vers leur banque

La crise sanitaire ayant révélé la fragilité de la situation financière de beaucoup de Français, nos compatriotes se sont soudain mis à épargner, au point que, sur l’ensemble de l’année 2020, ils ont mis de côté 21,3% de leur revenu brut disponible. Mais cette inquiétude vis-à-vis de l’avenir ne se traduit par forcément par la réalisation de placements rémunérateurs.

À en croire un sondage Opinionway pour Atland Voisin et Fundimmo, il existe trois freins à cela. Tout d’abord, 46% des Français déclarent ne pas savoir qui solliciter pour trouver des conseils d'investissement. 83% des Français pensent que leur conseiller bancaire serait le premier interlocuteur à privilégier en cas de projet d'investissement (alors même que les produits proposés par les banques ont généralement un seuil d’entrée important, ne sont pas forcément rémunérateurs et sont chargés en frais). Alors, nos compatriotes se tournent vers leur cercle immédiat, mais qui n’est pas forcément apte à les conseiller : 66% des Français déclarent débattre épargne et investissement avec leur famille, 64% avec leur conjoint, 48% avec leurs amis et 30% avec leurs collègues.

1 Français sur 6 estime ne pas avoir de culture financière du tout

Autre frein : 49% des Français admettent avoir une culture financière insuffisante. 14% de nos compatriotes estiment n’en avoir même pas du tout. Moins de 2 Français sur 10 se sentent tout à fait à l'aise avec ces sujets, un peu plus de 3 sur 10 déclarant avoir simplement des lacunes sur les différentes solutions d'investissement à leur disposition.

Enfin, les Français pensent que pour commencer à investir, ils ont besoin d’une somme importante. En effet, 49% déclarent ne pas avoir les moyens d'épargner suffisamment pour investir ailleurs que sur un Livret A. Plus étonnant encore, cette opinion est répandue même au sein des CSP+, dont 43% affirment ne pas avoir suffisamment de moyens pour investir. Les femmes sont d’ailleurs plus nombreuses à estimer ne pas avoir une somme suffisante pour commencer à investir (59%, contre 40% des hommes).


A découvrir