Début de la vaccination obligatoire pour les soignants

94,6 %
94,6% des personnels soignant en libéral avaient reçu leur première
dose de vaccin au 12 septembre 2021.

Depuis le 15 septembre 2021, les professionnels de santé doivent avoir reçu au moins une dose de vaccin pour pouvoir continuer à exercer leur métier.

Une détermination des autorités sanitaires à faire respecter l’obligation vaccinale

À partir du 15 septembre 2021 les pompiers, les ambulanciers, les aides à domicile, les employés d'hôpitaux et de maisons de retraite et tous les personnels de santé sont obligés d’avoir reçu leur première dose de vaccin pour pouvoir continuer à exercer. Ils ont jusqu’au 15 octobre pour compléter leur schéma vaccinal complet. Ce sont environ 2,7 millions de personnes qui sont concernées par ces mesures en France

Si refus il y a, l’employeur pourra suspendre le contrat de travail comme l’expliquait la ministre du Travail, Elisabeth Borne le 12 juillet 2021. « Nous allons prévoir dans la loi [...] une disposition particulière de suspension du contrat de travail, puisque la personne n'est pas en situation d'exercer son métier si elle n'a pas été vaccinée », avait-elle déclaré. Tant que le salarié n’est pas vacciné, celui-ci pourra faire face à une suspension de son salaire. En cas de non-respect de l’obligation vaccinale, les établissements soumis à ces mesures peuvent faire face à une amende pouvant aller jusqu’à 9000 euros et le responsable de l’établissement risque un an de prison. Quant aux professionnels de santé en libéral, s’ils exercent sans être vaccinés, ils seront sanctionnés d’une amende de 90 à 375 euros. Au-delà de la troisième verbalisation en 30 jours, ils risquent six mois d’emprisonnement et 3750 euros d’amende.

Les syndicats inquiets par rapport à ces mesures

Le syndicat Fo-Santé demande un délai supplémentaire pour éviter à certains hôpitaux en difficulté d’avoir à fermer des services ou encore des lits à cause du nombre peu élevé de personnel vacciné. Mardi 14 septembre 2021, la CGT avait appelé à manifester contre l’obligation vaccinale du personnel soignant, arguant qu’il serait catastrophique en cas de catastrophe sanitaire que des personnels de santé n’aient pas le droit d’exercer

Selon Santé publique France, 89,3% des personnes travaillant dans les Ehpad et les unités de soins de longues durées avaient reçu au moins une dose de vaccin le 12 septembre 2021 et 94,6% du personnel soignant libéral étaient primo-vaccinés. Plusieurs pays imposent l’obligation vaccinale à leur personnels de santé, c’est le cas de la Grèce, l’Italie, le Canada, le Zimbabwe, la Gambie, ...

 


A découvrir