Covid-19 : 500.000 morts aux USA, situation tendue en France

6,3 %
Le taux de positivité des tests de dépistage de la Covid-19 était de
6,3% le 21 février 2021 en France.

La pandémie de Covid-19 poursuit sa progression meurtrière dans le monde, et les États-Unis ont franchi un nouveau seuil de décès historique. En France, le gouvernement s’inquiète de la situation et pourrait prendre de nouvelles mesures, cette fois localisées.

Les États-Unis pleurent 500.000 décès de la Covid-19

L’annonce a été faite par le comptage réalisé par la chaîne NBC News dimanche 21 février 2021 : les États-Unis ont dépassé la barre des 500.000 décès liés à la Covid-19, confirmant que le pays est le plus endeuillé du monde. Le nombre de cas, de son côté, dépasse les 28,7 millions depuis le début de la pandémie.

Au niveau mondial, c’est le seuil de 111 millions de cas qui a été franchi (selon l’université Johns Hopkins) et on déplore 2,456 millions de décès. La situation inquiète car, avec le beau temps qui arrive, le risque est de voir les citoyens respecter de moins en moins les gestes barrière pour se retrouver après un hiver rude sur le plan psychologique et sanitaire.

De nouvelles mesures en France…

Le gouvernement français, notamment, est sur le qui-vive : les élèves de la zone A reprennent lundi 22 février 2021 les cours, après deux semaines de congés où ils ont pu se déplacer librement. Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, a confirmé samedi 20 février 2021 qu’une vaste campagne de tests sera menée dans les écoles à l’occasion de cette rentrée afin d’éviter que les salles de classe, toujours ouvertes, ne deviennent des clusters.

Pour les adultes aussi, l’exécutif craint le pire. Surtout dans le Sud-est, la zone la plus touchée par la Covid-19 en cette fin de février 2021. Attendues dimanche 22 février 2021, les annonces concernant un possible confinement partiel et localisé dans les Alpes-Maritimes n’ont finalement pas eu lieu et sont attendues lundi 22 février 2021 dans la matinée. Le gouvernement doit trancher sur la méthodologie pour définir les zones concernées par ces nouvelles mesures, ainsi que leur forme : confinement total, partiel, le week-end…

… et contre la France ?

Tandis que les contaminations en France ne baissent pas, on compte toujours plus de 20.000 cas quotidiens en Hexagone (3,6 millions de cas depuis le début de la pandémie), il pourrait être question de nouvelles restrictions pour les Français frontaliers.

L’Allemagne, notamment, réfléchit à qualifier le département de la Moselle en zone à risque, et de fait à fermer les frontières (sauf pour les travailleurs). Un durcissement des conditions de circulation alors que jusqu’à présent les Français et les Allemands pouvaient se rendre de l’autre côté de la frontière sous réserve de rester à une distance maximum de 30 kilomètres autour de leur domicile.


A découvrir