Déconfinement : ce que vous pouvez faire dès lundi 11 mai 2020

4,1 MILLIONS
On compte 4,1 millions de cas de Covid-19 dans le monde.

La France en a terminé avec le confinement généralisé de sa population : lundi 11 mai 2020, c’est le début du « déconfinement ». Ce n’est pas encore un retour à la normale puisque le virus Covid-19 continue de circuler sur le territoire. Voici donc ce qu’il est autorisé, ou non, de faire.

Les rencontres, oui, mais en respectant les gestes barrière

Alors que les Français ne devaient théoriquement pas organiser de rencontres avec leurs amis, leur famille ou leurs proches, c’est désormais possible. Mais le virus reste bien présent sur le territoire : il y a encore près de 100.000 personnes testées positives en France qui ne sont ni guéries ni décédées. Au 11 mai 2020, dans l’Hexagone, on comptait 177.094 cas confirmés, 26.383 décès et 56.327 guérisons du Covid-19.

Pour rencontrer des personnes, il faut donc respecter encore et toujours les gestes barrière : porter un masque, ne pas avoir de contacts physiques, respecter une distance d’un mètre minimum entre les personnes… et, surtout, ne pas organiser de fêtes : les rassemblements dans l’espace public comme dans l’espace privé sont limités à 10 personnes.

Circulation libre : l’attestation n’est plus nécessaire

Le grand changement sera surtout la possibilité de sortir de chez soi sans attestation : c’est possible dès ce lundi 11 mai 2020 pour les déplacements dans un rayon de 100 kilomètres à vol d’oiseau. Les courses ou encore le shopping sont autorisés, toujours en respectant les gestes barrière, les magasins rouvrent tout comme les coiffeurs, par exemple. Les cafés et les restaurants restent toutefois fermés. Si vous comptez aller faire les magasins, prévoyez d’avoir un masque sur vous : un commerçant peut l’imposer dans sa boutique.

La phase 1 du déconfinement interdit toutefois certaines pratiques : le sport collectif ou en salle, le cinéma (fermé comme les théâtres), les sports de contact, aller à la plage… et certains parcs resteront fermés dans les grandes villes en fonction de ce que décide la préfecture suivant la carte « rouge et verte » de l’état de la pandémie.

Attention : dans les transports en commun, le port du masque est obligatoire.

Les règles particulières pour la circulation des personnes

Si les déplacements dans un rayon de 100 kilomètres sont autorisés, certaines régions et certains départements peuvent opter pour des règles plus strictes. C’est le cas en Île-de-France où une attestation de déplacement est obligatoire pour prendre les transports en commun durant les heures de pointe, afin de limiter le nombre de personnes.

Pour les déplacements au-delà de 100 kilomètres autour du domicile, une attestation est également obligatoire : seuls sont autorisés les déplacements pour « motif familial impérieux » et pour « motif professionnel ».


A découvrir