La Sécu perdra au moins 12 milliards en 2014

2 MILLIARDS €
LE gouvernement doit trouver le myen de faire 2 milliards d'euros
d'économies supplémentaires pour tenir le budget de la Sécurité
Sociale.

C'est de pire en pire et comme toujours la seule parade que le gouvernement trouve c'est de couper encore un peu dans les budgets : le déficit de la sécurité générale dérape par rapport à la prévision pour cette année 2014. Certes, il se réduit, mais bien moins vite que ce qu'avait annoncé le gouvernement...

L'Assurance Maladie perdra 1,7 milliards d'euros de plus que prévu


Selon le journal Les Echos, le gouvernement a encore une fois raté un de ses objectifs... et pas que d'un peu : alors qu'il comptait ramener le déficit de la Sécurité Sociale à 10 milliards d'euros en 2014, voilà que cet objectif est revu à la hausse : +1,7 milliards d'euros. La Sécu ne devrait perdre « que » 11,7 milliards d'euros cette année.


Les objectifs sont revus à la hausse même pour 2015, année pendant laquelle le déficit de la sécu devait être d'environ 7,1 milliards d'euros. Et bien non ! Le gouvernement table désormais entre 10 et 10,3 milliards d'euros.


Et pour un budget équilibré il faudra attendre 2018... peut-être même 2019.

Rajoutez le fonds de solidarité vieillesse... et le déficit se creuse


Le gouvernement a toutefois réussi à maintenir sa volonté de réduire le déficit... malgré ce dérapage, il passe de 12,5 milliards d'euros en 2013 à 11,7 milliards d'euros. A moins qu'on n'y ajoute le fonds de solidarité vieillesse.


Avec ce paramètre de plus, c'est simple : le déficit total augmentera. Pas de beaucoup : 0,1 ou 0,2%. Mais alors qu'il était déjà de 15,4 milliards d'euros en 2013, cela ne va guère être une bonne nouvelle.

Le gouvernement va couper dans la branche famille


Toujours selon le journal Les Echos, le gouvernement aurait déjà prévu les nouvelles économies à réaliser. Notamment, c'est la branche « famille » de la sécurité sociale qui va trinquer.


Vu que le gouvernement doit trouver 2 milliards d'euros d'économies de plus, quelques 200 millions d'euros seront récupérés sur les aides à la famille. 200 millions d'euros de plus puisque 800 millions d'euros d'économies étaient déjà prévus, ce qui potrte le total à 1 milliard d'euros.

Des exemples ? D'après les Echos les pistes seraient les suivantes : baisse du plafond de revenus donnant droit à une exonération pour la garde d'enfants par une nourrice, réduction du congé parental ou encore diminution de la prime lors de la naissance du deuxième enfant.


A découvrir