Demandez le remboursement des frais bancaires

25 euros
Le plafonnement des frais pour incidents bancaires est désormais fixé
à 25 euros par mois.

Je vous ai déjà parlé à plusieurs reprises des banques, et des relations à établir, ou restaurer avec elle, surtout en période de crise. Ne négligez pas ce conseil, il est vraiment, vraiment important.

Des frais bancaires plafonnés

Je vous ai parlé aussi plusieurs fois des frais bancaires, qui peuvent atteindre 300 voire 400 euros par an et par compte. De l’argent, disons-le, gaspillé inutilement. Ces frais ne résolvent en rien le problème, et souvent, ne font en fait que l’aggraver ! Avec la crise qui démarre, pour éviter de plonger un peu plus la tête sous l’eau de millions de clients des banques, le gouvernement vient de les contraindre à changer leurs règles.  

Désormais, les frais bancaires seront plafonnés à 25 euros par mois, dès que la banque détectera plusieurs incidents de paiement de suite. Elle aura 30 jours pour agir, et plafonner les frais, si nécessaire, en en remboursant une partie.

Demander le remboursement des frais bancaires à son conseiller

Mais que cela ne vous empêche pas, vous, de demander directement à votre conseiller le remboursement de ces frais. Plusieurs fois, je me suis plaint d’un rejet de prélévement de quelques dizaines d’euros, générant 20 ou 30 euros de frais, alors même que l’autorisation de découvert était à peine dépassée.

À chaque fois, j’ai obtenu gain de cause. En réalité, les frais de rejet sont imputés automatiquement sur votre compte en cas d’incident. Mais leur restitution (leur remboursement ) quand ils sont difficilement justifiables, doit être demandée, pour être effectuée à la main, par votre conseiller.  


A découvrir

Jean-Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.

Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. 

En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.

Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.

En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. 

Il a également été éditorialiste économique sur SUD RADIO de 2016 à 2018.

 

Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).