Une marque France pour la croissance #BESTOF

AU BOULOT MONSIEUR LE PRESIDENT
90% des Français désirent la création d'une "marque France"

Depuis trois ans, les Français plébiscitent la création d'une marque France à près de 90%. Ils se placent eux même en tête des ambassadeurs de la marque France avec les dirigeants de PME, loin devant les grandes entreprises  et les politiques.

Les présidentielles ont été marquées par le "produire en France"  avec des accents de protectionnisme, bien anachronique au regard des réalités économiques. Les Français de 2012 attendent plutôt d'une marque France qu'elle soit offensive et génère de la croissance. Partout dans le monde, on voit se développer des stratégies de marques - pays ambitieuses, qui font entrer en résonance "les"  marques phares du pays  avec la « marque pays » qui leur a données naissance. 

 

Les Français de 2012 dépriment ( 84% jugent la France moins performante que les autres nations*)  et sont saturés de défaitisme (un Français sur deux le pense ,+ 6% en trois ans*) . Aucune marque au monde ne supporterait le régime de dénigrement que la France s'impose à elle même.  A cette autodérision mortifère, les Français, et en particulier les cadres, ajoutent la bonne conscience. Nous serions plus pessimiste que les autres, parce que plus lucides ! L'héritage des Lumières  nous interdirait de défendre nos atouts de façon aussi primaires que beaucoup d'autres pays…

 

Faire prendre conscience aux Français que « la France est une chance », serait  une belle cause d'unité nationale ! Pourquoi les 40 entreprises françaises classées dans le top 500 des entreprises mondiales ne tirent-elles pas plus la croissance en France ?  Notre gisement d'actif immatériel, du fait de notre histoire, de notre culture, de notre géographie, est considérable.  Si le siècle qui s'ouvre ne fait aucun quartier aux blazers blasés, il offre en revanche des opportunités exceptionnelles aux enthousiastes et aux conquérants. 

 

La France doit donc se doter d'une véritable stratégie de marque pays, et d'une marque ombrelle qui fédère l'ensemble des énergies et des initiatives sectorielles. Trop de labels tuent le label ! Il faut dépasser la seule idée d'origine, et traduire par une marque, la « french touch », le « french spirit », le « french flair » que le monde entier nous envie. 

Imaginons un instant une marque France élégante, créative, talentueuse, apposée aux côtés de toutes les marques publiques et privées de notre pays. Chacun montrerait ainsi qu'il participe au grand mouvement de valorisation de nos talents et de nos atouts. Nul doute que les jeunes seraient heureux de voir que leurs ainés ont autre chose à transmettre que de la dette et des larmes !  


* (Observatoire 2012 de la marque France W&cie/ Viavoice).

A l'occasion de la période estivale, economiematin.fr vous propose les meilleurs articles de 2012 et 2013.

Article initialement publié le 28/04/2012


A découvrir

Denis Gancel

Denis Gancel est publicitaire, co-fondateur et président de l'agence de communication W & Cie (Groupe Havas). Enseignant à Sciences Po, il est également le co-auteur d'"Ecce Logo" aux Editions Loco, un ouvrage qui questionne en 99 aphorismes la place des marques dans notre société.