« Nous citoyens », le parti politique du serial entrepreneur Denis Payre

Lea Pfeiffer EcoQuick 10-10-2013
  • Denis Peyre, fondateur de Business Objects dont le chiffre d'affaires
    atteint aujourd'hui 1,25 milliards de dollars, lance son nouveau parti
    politique "Nous citoyens" pour changer la classe politique française.

Denis Peyre, fondateur de Business Objects dont le chiffre d'affaires
atteint aujourd'hui 1,25 milliards de dollars, lance son nouveau parti
politique "Nous citoyens" pour changer la classe politique française.

L'entrepreneur français Denis Payre, après une histoire de réussites dans le business, se lance dans la politique avec son nouveau parti « Nous citoyens ». Un nouveau venu qui a pour ambition de couper dans les dépenses de la France et, surtout, donner un coup de frais dans la politique française.

 

Le nom de ce nouveau parti est déjà un programme en soi : « Nous citoyens » n'est autre qu'une petite pique dirigée au Président de la République et son leitmotiv de campagne « Moi, président ».

Renouveler le pouvoir

 

Denis Payre n'y va pas par quatre chemins pour dénoncer les politiciens français. Pour lui, les politiciens français « privilégient leur réélection plutôt que l'intérêt général ». Une critique dure, mais ce n'est pas le pire reproche que l'entrepreneur leur fait. « Ce sont souvent des fonctionnaires qui ne connaissent pas le monde de l'entreprise » et, de fait, ne prennent pas les bonnes décisions.

 

Le monde de l'entreprise, lui, il le connaît bien. Fondateur de Business Objects, entreprise informatique qu'il a créée en 1990 avec Bernard Liautaud et qui est passée sous le drapeau allemand en 2008, fondateur de Kiala, spécialiste des réseaux de distribution revendue au géant UPS en 2012, Denis Payre est un serial entrepreneur qui a connu le succès. Qui mieux qu'une personne comme lui peut donc comprendre ce qui est important pour les entreprises ?

 

Mais surtout, il veut que ce soient vraiment les citoyens qui occupent les mandats politiques. Ce qu'il voudrait c'est que des personnes issues d'entreprises privées, des travailleurs libéraux, des chefs d'entreprise puissent être aux commandes durant un certain temps pour apporter leur expérience, avant de retourner à leurs occupations premières.

Un exilé fiscal qui est revenu au pays

 

Comme nombre d'entrepreneurs français, Denis Payre s'est exilé fiscalement en Belgique en 1998. Mais cet exil n'aura duré que 10 ans. En 2008, il revient en France malgré la différence d'impôts. Un retour qui est une démarche citoyenne et qui prend tout son sens aujourd'hui avec le lancement de « Nous citoyens »

 

Les candidats que le parti « Nous citoyens » compte présenter lors des prochaines élections sont issus de tous bords, de toute origine. Si le programme du parti n'est pas encore fini, le parti se veut un centre de rassemblement de toutes les personnes « qui veulent s'engager politiquement […] mais ne se reconnaissant pas dans les partis traditionnels, ni dans les extrêmes ».

 

« La seule solution, c'est de renouveler les dirigeants des partis de gouvernement » conclut-il.