Découvert autorisé : 60% des Français le dépassent au moins une fois par an

40 %
40% des Français ne dépassent jamais le découvert autorisé.

25% des Français sont en dépassement de découvert autorisé au moins une fois par mois, 20% une fois par trimestre et 60% une fois par an, révèle le site Panorabanques.

Sur un an, la facture moyenne des dépassements de découvert se monte à 60 euros

Le dépassement de découvert autorisé, une chose banale ? Selon une étude de Panorabanques, pour les Français c’est effectivement le cas, puisque 60% de nos concitoyens le dépassent au moins une fois par an. 1 Français sur 4 le fait même une fois par mois.

Ce manque de discipline budgétaire coûte cher, à savoir 60 euros par an en moyenne. Le taux applicable au découvert autorisé est très élevé : il est par exemple de 7% par an chez Boursorama Banque et Fortuneo, de 12% à la Caisse d'Epargne Ile-de-France, de 15% à La Banque Postale et de l'ordre de 16% chez BNP Paribas. Mais ces taux ne s'appliquent qu'à des sommes réduites sur des périodes courtes, et ce n’est pas eux qui induisent l’essentiel de la dépense. Ce sont surtout les commissions d'intervention, facturées par 94% des banques, qui plombent le « coût » de chaque dépassement de découvert. Depuis le plafonnement des commissions d’intervention à 8 euros en 2014, la plupart des banques se sont alignées sur ce plafond légal.

Pour éviter d’être dans le rouge, des solutions existent

Bonne nouvelle cependant : même si la part des « indisciplinés » reste élevée, leur part semble diminuer. En 2018, 24% des Français sont en dépassement une fois par mois, alors qu’ils étaient 28% en 2014. De même, 40% de nos concitoyens ne dépassent jamais le découvert, alors qu’en 2014 seuls 35% pouvaient se vanter de ne pas enregistrer de dépassements.

Afin de limiter le risque de se retrouver à découvert, Panorabanques conseille de suivre régulièrement l'état de son compte, d'utiliser des outils de gestion du budget (Bankin', Linxo, le chatbot Bruno...), ou encore de passer d'une carte bancaire à débit immédiat à une carte à débit différé. Dans ce dernier cas, toutes les dépenses liées à votre carte sont prélevées une fois par mois. Une autre option consiste à passer à une carte à autorisation systématique, sur laquelle le découvert n’est tout simplement pas possible. C’est précisément ce type de carte que proposent la majorité des banques en ligne.


A découvrir