Des data centers aux hôpitaux, le Canada industriel de demain est sur les rails

Au Canada comme ailleurs, les grands acteurs industriels unissent leurs forces pour faire face aux défis du XXIe siècle. Encore plus dans les secteurs de pointe comme le suggère le futur partenariat entre les Canadiens de Pomerleau et d’Opsis, et les Français de Veolia Energy Canada. Gros plan sur ces grandes manœuvres.

L’union fait la force, comme le rappelle la devise belge. Au Canada, on l’a bien compris quand il s’agit des infrastructures de demain, telles que le Centre hospitalier universitaire de Montréal (1), les centres de données (data centers) (2) qui poussent un peu partout au Québec, ou encore les systèmes de gestion de l’eau (3). Focus sur les principaux projets qui mettent le pays sur de bons rails pour les décennies à venir.

A Montréal, un hôpital dernier cri

Après dix ans de travaux, le nouveau CHU de Montréal est probablement ce qui se fait de mieux (4) dans le monde hospitalier nord-américain. Le chantier – achevé au début de l’été 2021 avec la mise en service du Pavillon C – a été finalisé sous la baguette du géant canadien du BTP, Pomerleau, grâce à un de partenariats public-privé (5) aux côtés de plusieurs entreprises dont EBC, Helios, HHAngus, Norda Stelo, Pasquin Saint-Jean & Associés, ou encore Veolia Energy Canada. Coût des trois phases du projet : 3,6 milliards de dollars, pour l’achat du terrain, la démolition des anciens bâtiments, la construction des nouveaux et bien évidemment matériels et équipements médicaux dernière génération.

Erigé sur le site de l’ancien hôpital Saint-Luc, le nouveau complexe réunit sous un même toit les hôpitaux Hôtel-Dieu, Saint-Luc et Notre-Dame. Avec ses 25 étages (dont 5 sous terre), ses 772 chambres et ses 325000m2, le CHU nouvelle formule (6) est désormais capable d’accueillir 65000 patients d’urgence par an, 345000 patients ambulatoires, et 22000 patients hospitalisés. Véritable ruche humaine, il réunit également plus de 1000 médecins, 4000 infirmières, sans compter sur plus de 2000 chercheurs et étudiants, le CHU n’oubliant évidemment pas sa vocation de centre de formation pour les futurs médecins. Il héberge même des robots VAG (véhicules automatisés guidés), capables de se déplacer seuls pour transporter draps, nourriture et équipements de soin.

Mais c’est aussi dans les coulisses que ce nouvel hôpital montréalais change la donne. Plus de 300 personnes sont responsables de la gestion quotidienne des édifices, que ce soit pour la gestion des lits grâce à la nouvelle plateforme Coolsi (7) – diminutif pour Centre d’optimisation de l’occupation des lits de soins intensifs – ou pour le nerf de la guerre dans un tel ensemble : la gestion de l’énergie. Sur ce dossier, le consortium responsable du chantier a pu s’appuyer sur l’expertise de Veolia Energy Canada (8) qui s’est engagé pour 34 ans dans l’aventure du CHUM, avec des « prestations globales d’exploitation multi-techniques et multi-services, incluant la gestion des énergies et du cycle de vie des actifs ». Car comme tout complexe hospitalier de cette envergure, la gestion de l’énergie est cruciale. Et tout est prévu, même en cas de catastrophe : « Si jamais il y a une panne d’électricité générale à Montréal, c’est le dernier bâtiment qui va rester illuminé !, assure l’ingénieur Jacques Morency, responsable Architecture, Ingénierie, Construction et Mise en service du nouveau CHUM. On va passer une journée sur les génératrices et vous ne le saurez même pas. » De la construction à proprement parler à la bonne gestion de l’énergie, ces entreprises permettent aujourd’hui au CHUM de vraies économies d’échelle, grâce à des gains de temps, et donc de coûts.

La folle ambition des data centers

Comme pour le secteur hospitalier, le Canada – et en particulier la province du Québec – a choisi de passer à la vitesse supérieure, s’imposant comme le centre du monde (9) dans le domaine. Comme ceux de Microsoft, Ericsson, Amazon ou encore Google, de nombreux chefs d’entreprises ont d’ailleurs choisi de délaisser les Etats-Unis pour le Canada, et ce pour plusieurs raisons. D’abord pour les questions organisationnelles (10) : « Nous avons ici de faibles coûts d'électricité, des coûts immobiliers généralement plus faibles et un accès à une bonne main-d’œuvre en matière de haute technologie », estime par exemple David Cervantes, vice-président de CBRE. Ensuite pour questions techniques (11), dues en particulier à une météo plus clémente car plus fraîche. « Montréal est plus attractif, nous investissons pour le futur », se félicite Maxime Guévin, vice-président et directeur général de Vantage Data Centers Canada, qui voit dans le climat une bonne raison de miser sur le Québec car les centres de données font face à une contrainte essentielle : leur refroidissement.

Le cas le plus emblématique est évidemment celui d’Hydro-Québec, qui a fait la une des journaux. En 2016, la compagnie de production électrique a misé sur la construction de nouvelles infrastructures pour réduire ses coûts énergétiques, via son Plan stratégique (12). « Le marché mondial des centres de données connaît une croissance majeure et nous possédons tous les atouts pour y occuper une place de premier plan, considérait alors son PDG, Eric Martel. Nous avons de l’énergie disponible qui est propre, des tarifs très concurrentiels et un climat qui permet de réduire la consommation d’énergie. » Hydro-Québec a donc choisi le consortium réunissant Pomerleau, Ehvert Mission Critical et Veolia Energy Canada pour mener à bien projet, avec la construction d’un centre de données flambant neuf à  Drummondville (13). « L’électricité propre à 99,8% offerte au Québec, de même que les tarifs parmi les plus avantageux du monde, ont fait pencher la balance en faveur de Montréal », souligne Eric Filion, président d’Hydro-Québec Distribution.

Fer de lance de l’industrie énergétique canadienne, ce nouveau centre de données cumule donc les nouvelles technologies de ses opérateurs, ainsi que les fameuses conditions climatiques mises en avant par Maxime Guévin. A Drummondville, Hydro-Québec a adopté les innovations techniques proposées par Veolia Energy Canada pour le refroidissement des installations, grâce à une roue de Kyoto (14). Son principe : l’échange permanent entre l’air froid de l’extérieur et l’air chaud généré par les installations informatiques, réduisant de 40 à 50% les dépenses en énergies du centre de données. Autant d’investissements massifs qui ont aussi des répercussions bénéfiques pour la région, en termes de création d’emplois par exemple.

Un nouveau géant à naître

Tous ces projets ont en commun la mise en place de partenariats public-privé, seuls capables de mobiliser compétences, savoir-faire et investissements. Les seuls ? Pas tout à fait, car un nouveau type d’alliance est en train de voir le jour, avec une future entreprise commune aux opérateurs privés Pomerleau, Veolia et Helios (accompagné de sa filiale Opsis). Une combinaison qui a déjà fait ses preuves sur le CHUM, s’appuyant sur des expertises complémentaires et sur une bonne connaissance des contraintes techniques et réglementaires locales.

Et le projet semble bien avancé. « Cette nouvelle entreprise deviendra un géant des infrastructures et des services énergétiques en mesure de devenir un champion national, résume en coulisses un directeur du CHUM. Cela facilitera, entre autres, l’organisation et la gestion des infrastructures hospitalières, sujet sur lequel les entreprises concernées ont pleinement rempli leur contrat. Et cette recette pourra s’appliquer à d’autres secteurs. » Un géant qui pourra s’imposer sur le marché international où la concurrence fait rage. Le Canada a tout à y gagner.

1. https://www.hospitalia.fr/Le-CHUM-de-Montreal-l-histoire-mouvementee-d-un-des-plus-grands-hopitaux-d-Amerique-du-Nord_a2624.html

2. https://www.enderi.fr/Hydro-Quebec-des-savoir-faire-industriels-pour-un-data-center-de-pointe_a837.html

3. https://www.construction21.org/france/articles/h/infrastructures-le-canada-reinvente-sa-gestion-de-l-eau.html

4. https://www.journaldemontreal.com/2021/06/10/le-chum-100--complete

5. https://www.contrepoints.org/2021/03/12/392932-les-ppp-incontournable-dans-la-construction-des-hopitaux-canadiens

6. https://www.chumontreal.qc.ca/sites/default/files/2020-10/201006_rag_chum_2019-2020_lr_vf_web.pdf

7. https://www.lapresse.ca/covid-19/2021-02-07/les-yeux-et-les-oreilles-de-quebec.php

8. https://www.ccifcmtl.ca/evenements/a-venir/e/event/visite-du-chum-en-partenariat-avec-veolia-lopportunite-de-comprendre-son-role-cle-au-sein-du-chum.html

9. https://dgtlinfra.com/montreal-canada-hyperscale-data-center/

10. https://renx.ca/montreal-worldwide-data-centre-hot-spot/

11. https://www.itworldcanada.com/article/montreal-remains-canadas-top-destination-for-data-centre-business-says-vantage-data-centers-canadian-vp-and-gm/439232

12. http://nouvelles.hydroquebec.com/communiques-de-presse/1045/offensive-dhydro-quebec-pour-attirer-des-centres-de-donnees/?fromSearch=1

13. https://www.latribune.ca/affaires/un-centre-de-donnees-de-100-m-pour-hydro-a-drummondville-dca90200d113ff0d446251e6a42f42e5

14. https://electricite-plus.com/2018/10/11/refroidissement-des-centres-de-donnees-a-la-recherche-defficacite-energetique/


A découvrir