Des scientifiques partent en croisade contre l'homéopathie

71
71 % des Français font confiance à l'homéopathie

L’homéopathie, pour ou contre ? Si le débat est toujours très animé, des experts du Conseil scientifique des Académies des sciences européennes ont voulu trancher, et mettre les pouvoirs publics devant leurs responsabilités.

L’homéopathie, rien de plus qu’un simple placebo ?

L’efficacité de l’homéopathie n’est pas scientifiquement prouvée, et cette forme de médication doit retrouver la place qui lui appartient : celle d’un simple placebo. C’est en substance ce que déclarent, sans peser leurs mots, les membres du Conseil scientifique des Académies des sciences européennes (Easac), dont la France est membre.

S’appuyant sur diverses études scientifiques, les auteurs de cette déclaration affirment que les méthodes homéopathiques ne sont pas « plausibles ». En d’autres termes, se soigner par l’homéopathie reviendrait à consommer un placebo, soit un faux médicament qui n’aurait pour effet que de « faire croire » à l’organisme qu’il se soigne.

Alerter les pouvoirs publics pour mieux informer les patients

Dans une lettre ouverte d’une douzaine de pages, ces scientifiques vont plus loin et veulent encourager les pouvoirs publics à mieux informer les patients sur l’homéopathie, qu’ils estiment, dans une certaine mesure, dangereuse en ce qu’elle peut éloigner certains malades du traitement dont il a besoin. Ils s’interrogent d’ailleurs sur un paradoxe : l’homéopathie qu’ils ne considèrent donc pas comme un traitement médical, est pourtant remboursée à hauteur de plusieurs millions d’euros chaque année, par l’Assurance maladie.

Les auteurs de cette lettre notent toutefois que leur objectif n’est pas « de parvenir à l’interdiction des produits homéopathiques ». Ils affirment au contraire reconnaître « l’importance fondamentale de permettre, et de soutenir, le choix du consommateur ». « Nous souhaitons plutôt explorer les moyens qui peuvent être mis en œuvre pour que les patients soient correctement informés », expliquent-ils. La France est tout particulièrement dans le viseur de ces scientifiques. Les Français sont en effet de fervents adeptes de cette médecine et selon une récente enquête de l’Observatoire du médicament, en 2015, 71 % d’entre eux faisaient confiance à l’homéopathie pour se soigner.


A découvrir