La dette mondiale explose, 14.000 milliards mobilisés contre la Covid-19

10,6 %
Le déficit a été de 10,6% du PIB en France en 2020.

Si le gouvernement français continue de déclarer que la France a déployé un des plus importants plans d’aide contre la crise sanitaire et économique de la Covid-19, force est de constater que l’Hexagone est loin d’être le seul dans ce cas. Tous les pays du monde ont déployé des plans massifs… et la dette mondiale a explosé.

Covid-19 : 14.000 milliards de dollars mobilisés dans le monde

Celle que certains appellent la « monnaie hélicoptère » a battu des records historiques en 2020. Entre actions sanitaires, de soutien à l’économie et d’aides publiques, le monde aura mobilisé 14.000 milliards de dollars en 2020 selon les calculs du Fonds Monétaire International (FMI), ce qui représente environ 2.000 dollars par personne habitant sur Terre.

Publié jeudi 28 janvier 2021, le dernier rapport de stabilité du FMI dévoile également que pour le seul dernier trimestre 2020 ce sont 2.200 milliards de dollars qui ont été mobilisés dans le monde, soit quasiment le PIB de la France.

Naturellement, c’est en créant de la dette que les pays ont pu mobiliser autant d’argent. Celle-ci explose donc pour atteindre 98% du PIB mondial fin 2020. Et la tendance devrait se poursuivre, selon le Fonds Monétaire International, puisque la dette est attendue à 99,5% fin 2021.

Le déficit public mondial explose également

Les milliers de milliards déployés pour faire face à la crise de la Covid-19 ont mathématiquement fait exploser le déficit public mondial : de 3,9% en 2019, il atteint 11,8% en 2020 selon les données du FMI. Sans surprise, les pays développés voient leur déficit grimper plus rapidement, à 13,3 % en moyenne. Inversement, le déficit des pays émergents s’est établi à 10,3% et celui des pays pauvres à 5,7%.

Néanmoins, l’avenir ne semble pas totalement noir : le déficit public annuel devrait baisser dès lors que la pandémie sera sous contrôle. En France, alors qu’il a atteint 10,6% en 2020, il devrait baisser à 7,7% en 2021 selon le FMI. Au niveau mondial, il chutera à 8,5 %. Et il en va de même pour la dette : contractée à des taux d’intérêts historiquement bas, elle devrait en partie se résorber dans les années à venir.


A découvrir