Le métier de diagnostiqueur immobilier a le vent en poupe

800 EUROS
Le diagnostic immobilier complet pour une maison coûte environ 800
euros.

Depuis quelques dizaines d'années, le métier de diagnostiqueur immobilier se développe et de nombreuses formations voient le jour un peu partout en France. Un métier d'avenir, puisque la réglementation dans l'immobilier évolue très rapidement en fonction des nouvelles normes, des nouvelles recommandations énergétiques et des nouvelles avancées technologiques.

Le métier de diagnostiqueur s'implante durablement dans le marché de l'immobilier

Apparue à la fin des années 90, la profession de diagnostiqueur immobilier n'a de cesse de se développer. Spécialiste des normes qui régissent la construction des logements, le diagnostiqueur immobilier procède à un état des lieux du logement étudié en vérifiant qu'il répond aux normes en vigueur. Il vérifie notamment la conformité des installations électriques, s'assure par exemple de l'absence d'amiante ou de plomb. Il est ainsi le garant de la sécurité des personnes qui vont habiter dans ces logements.

En février 1996, le premier texte au sujet du diagnostic immobilier est établi par voie de décret. Il s’agissait à l’époque de rendre obligatoires les recherches sur les flocages et calorifugeages contenant de l’amiante afin d’homologuer la vente d’un bien immobilier. Il faut cependant attendre 2005 pour qu’une ordonnance soit publiée et que cette dernière mette en place une obligation de certification pour les personnes souhaitant exercer le métier de diagnostiqueur immobilier.

Pour pouvoir louer ou acheter un bien immobilier, ce dernier doit avoir subi un diagnostic complet effectué par un diagnostiqueur immobilier reconnu et compétent. Pour pouvoir vendre le logement dix diagnostics sont obligatoires : celui de la loi Carrez (qui définit la surface au sol et la surface habitable), la performance énergétique, l’amiante, le plomb, les termites, l’état de risques naturels. Reste encore le diagnostic de l'installation gaz si elle est présente, de l'électricité, l’information sur les mérules (une moisissure) et enfin le diagnostic pour l’assainissement non collectif.

Des diagnostics extrêmement techniques qui nécessitent, pour certains, des appareils complexes conçus expressément ou encore de faire des prélèvements et des analyses. Le diagnostiqueur immobilier doit donc être en mesure de mobiliser une panoplie de compétences variées, allant de la simple utilisation d'un mètre laser pour la loi Carrez à une connaissance poussée des systèmes électriques et gaz.

Un métier qui nécessite une formation technique

Le diagnostic d’un bien immobilier en vue d’une vente a un coût certain. En effet, chaque diagnostic est facturé séparément. En moyenne, pour une maison un diagnostic complet coûte 800 euros, à la charge du vendeur. Et ce dernier ne peut en faire l'impasse s'il veut vendre son logement puisque le diagnostic doit être fourni aux acheteurs avant la vente. Le diagnostic effectué permet la production d’un document officiel attestant de l’absence de vices-cachés dans les biens immobiliers. Il s’agit d’un métier extrêmement technique qui nécessite une formation.

Bien que le métier de diagnostiqueur immobilier soit récent, il nécessite une formation. Jusqu'en 2012, il était possible de se reconvertir dans le secteur du diagnostic immobilier sans qu'un bagage spécifique ne soit demandé. Aujourd'hui, pour pouvoir intégrer une formation de diagnostiqueur immobilier il est nécessaire de posséder un Bac+2 dans le bâtiment ou pouvoir justifier une expérience professionnelle de 3 ans dans le secteur du bâtiment.

Ainsi, pour faire face aux obligations de formation, les centres se sont multipliés, par exemple ADI centre de formation de diagnostiqueur qui propose des formations dans plusieurs grandes villes de France, Paris, Rennes, Lyon, Aix-en-Provence et Toulouse. La formation de diagnostiqueur immobilier s'étend sur 41 jours, soit un peu plus de huit semaines. Le centre ADI propose cinq séminaires de formation par an.


A découvrir