Fin du Diesel : ce que le gouvernement propose pour l'emploi

10 %
Les taxes sur le Diesel devraient augmenter de 10 % en 2018.

Parmi les arguments de ceux qui s’opposent à la fin du Diesel, l’impact sur l’industrie et donc l’emploi est celui qui est le plus tenace. En annonçant la hausse de la taxation, le gouvernement promet donc un plan d’accompagnement de sortie du diesel par le secteur auto.

Oui le carburant pollue plus, oui il est dorloté par la fiscalité mais c’est pour l’emploi. L’argument est une réalité, le diesel est une spécificité française qui concerne des milliers d’emplois dans le secteur automobile. En augmentant de 10% les taxes sur ce carburant, l’exécutif s’attendait à une levée de boucliers de la filière et s’est voulu rassurant.

« Après l'annonce de la hausse de la taxation sur le diesel, Bercy ne veut pas avoir l'air de passer par pertes et profits la filière diesel française - déjà mise à mal par le scandale du « Dieselgate » et le déclin croissant des ventes de voitures consommant du gazole » raconte le journal économique Les Echos. Raison pour laquelle Bruno Le Maire , le ministre de l’Economie, s’est empressé de promettre un plan d’accompagnement de la filière d’ici la fin de l’année.


 

Lire la suite sur RSE Magazine


A découvrir