Dieselgate : une amende de près de 20 milliards d'euros pour Volkswagen

20 milliards
Dieselgate : Volkswagen risque 20 milliards d'euros d'amende en
France.

Le « dieselgate » n’a pas fini de faire parler de lui. Déjà condamné en Allemagne et aux Etats-Unis, le groupe Volkswagen est désormais poursuivi en France. Le constructeur de voiture allemand risque une amende pouvant aller jusqu'à 19.73 milliards d’euros. 

Ce qui est reproché à Volkswagen

Dans un procès-verbal de 24 pages consulté par Le Monde, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) estime que Volkswagen encourt une amende qui pourrait s’élever jusqu’à 19,73 milliards d’euros. 

En effet, la DGCCRF soupçonne la marque d’avoir vendu près d’1 million de voitures diesel équipées d'un logiciel truqueur frauduleux sur le territoire français. Grâce à ces ventes présumées délictueuses, Volkswagen aurait économisé 1,52 milliard d’euros par an entre 2012 et 2014, estime la DGCCRF.

Comment la DGCCRF calcule le montant de l’amende de Volkswagen en France  

En France, l’amende peut monter jusqu'à 10 % du chiffre d’affaire résultant de pratiques frauduleuses. Avoir commercialisé des voitures comme neuves sans qu’elles soient soumises au bon taux de malus devrait coûter très cher à Volkswagen. Pour stopper les poursuites judiciaires, la marque a déjà accepté de payer 25 milliards d'euros d’amende aux Etats-Unis. 

Le dicton militaire français « Pas vu, pas pris, pris pendu ! » semble ici s’appliquer à Volkswagen. Érigée en exemple pour ses petits camarades soupçonnés de fraudes, Volkswagen pourra se consoler si Renault, PSA et Fiat Chrysler sont épinglés par la justice avec la même sévérité. 


A découvrir