Le don de congés aux soignants en chèques vacances pour relancer le tourisme

50 EUROS
Les chèques vacances existent en coupures allant jusqu'à 50 euros.

L’Assemblée nationale a voté, mardi 2 juin 2020, une proposition de loi un peu particulière. Elle vise à remercier les soignants de leur travail… tout en relançant le secteur du tourisme. Un remerciement qui, de plus, viendra des Français. Explications.

Les Français peuvent donner des jours de congés aux soignants…

Cette une idée qui court dans les couloirs du gouvernement et du Parlement depuis des semaines, si ce n’est des mois : permettre aux Français qui le souhaitent de remercier les soignants, en première ligne lors de la pandémie et durement touchés, par le biais du don de jours de congés. L’idée était d’élargir le don de jours de congés, possible intraentreprise dans certains cas, vers les soignants.

De quoi permettre à ces derniers de se reposer un peu alors que les journées ont été longues et stressantes. Du moins, c’est le principe… sauf que le gouvernement ne l’a pas retenu. La proposition de loi adoptée à l’Assemblée prévoit le don de jours de congés en « chèques vacances ». Comme l’explique Christophe Blanchet (LREM), rapporteur du texte, la loi, dont le décret d’application doit être publié, « monétise des jours de repos des salariés sous forme de chèques vacances pour les soignants ».

Donner des jours de congés pour relancer le tourisme ?

Le principe est donc le suivant : les Français peuvent faire don de jours de congés, mais ceux-ci ne seront pas des jours de congés. Ils deviendront des « chèques vacances » à dépenser. « Cet acte de générosité permettra dans le même temps de contribuer à la relance du secteur du tourisme très fortement affecté », a précisé Muriel Pénicaud, ministre du Travail.

Du coup, si les soignants vont pouvoir payer une partie de leurs dépenses durant leurs congés grâce à ces chèques vacances, ils n’auront, dans les faits, pas de jours de congés de plus.


A découvrir