« Islamo-gauchisme » et la mafia islamiste. Le 18h du 22 octobre 2020 de PolitiqueMatin.fr

79 %
79 % des personnes interrogées estiment même que l'islamisme a déclaré
la guerre à la France et à la République

« Islamo-gauchisme » et la mafia islamiste. Retour sur l'actualité politique du jeudi 22 octobre 2020.

Jean-Michel Blanquer dénonce « l'islamo-gauchisme » qui « fait des ravages à l'université »

Invité sur Europe 1, jeudi 22 octobre, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer a dénoncé « l'islamo-gauchisme » qui « fait des ravages à l'université quand l'Unef cède à ce type de choses, il fait des ravages quand dans les rangs de La France Insoumise, vous avez des gens qui sont de ce courant-là et s'affichent comme tels. ». Tout en dénonçant ces « complicités intellectuelles » le ministre a appeler à « combattre le fanatisme ».

Un discours qui n'est pas du goût de tout le monde et qui a entraîner des réactions de la part de politique. Etonnamment les critiques ne sont pas venues de la France Insoumise ou de l'UNEF visées par le ministre. Le député Aurélien Taché (ancien LREM) a réagi sur Twitter « Ce qui mène au pire, c'est l'abandon des enseignants face à des missions qui les dépassent largement et un combat contre la haine à géométrie variable. Chercher des boucs-emissaires pour se dédouaner de nos propres manquements ne fonctionnera pas #Blanquer »

Pour Robert Ménard, « il y a quelque chose de mafieux chez les islamistes »

Le maire de Bézier, Robert Ménard était l'invité de Sud Radio jeudi 22 octobre 2020. Il a alors réagit sur la cérémonie d'hommage à Samuel Paty tenue la vieille au soir dans la cour de la Sorbonne. Il a reconnu que lors de ce rassemblement, le président de la République avait « eu les mots justes », cependant, il considère qu'il ne faut pas s'arrêter là, pour lui, il faut que « cela se traduise par de vraies mesures ».

Interrogé sur le terrorisme, le maire s'est dit plus inquiet face à « une espèce d'islamisme rampant, un islamisme du quotidien, un islamisme de tous les jours » qu'au terrorisme. Rappelant que « l'immigration massive est le terreau de l'islamisme ».

Mercredi des appels à brûler la mosquée Ar-Rahma de Béziers, avaient fait réagir Robert Ménard : « Je condamne ce qui vient de se passer. Je le condamne avec fermeté. Non, on ne menace pas de détruire un lieu de culte. De tels appels, dieu merci, ce ne sont pas des Biterrois qui en sont à l'origine. Tout le monde sait d'où ils viennent. de Haute-Savoie. Les auteurs ne se sont même pas cachés. »

François Bayrou propose de taxer le halal pour financer les mosquées

Bien qu'il ait reconnu que le sujet était « extrêmement polémique », le patron du Modem François Bayrou s'est dit favorable à l'instauration d'une taxe sur le halal pour financer les mosquées. Inviter de BFMTV/RMC, jeudi 22 octobre, le Haut Commissaire au plan a estimé que « cette voie-là pour financer [les mosquées] est une voie qui mérite d'être explorée ».

Un sujet qui fait polémique, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin avait déjà mardi 20 octobre déclaré être choqué par les rayons de « cuisine communautaire » dans les supermarchés français.


A découvrir