Échanges commerciaux : les États-Unis et la Chine parviennent à s'entendre

200 MILLIARDS
Les États-Unis imposent des tarifs douaniers de 10% sur l'importation
de 200 milliards de dollars de produits chinois.

La Chine a échappé au pire… provisoirement. Dans la guerre commerciale menée par Donald Trump, la Maison Blanche aurait pu décider d’un relèvement des droits de douane sur la moitié des produits chinois importés aux États-Unis.

Mais le bras de fer imposé par Washington à Pékin a fini par porter ses fruits. La Maison Blanche impose des tarifs douaniers de 10% sur l’importation de 200 milliards de dollars de produits chinois. Au 1er janvier, ces droits de douane auraient dû passer à 25%, et Donald Trump menaçait d’imposer l’ensemble des importations chinoises sur le sol américain. Finalement, Washington a décidé de suspendre la hausse des taxes douanières, la Chine s’étant engagée sur plusieurs points. 

Tarifs douaniers

Le pays va ainsi acheter plus de produits américains afin d’équilibrer la balance commerciale entre les deux pays. La quantité de produits achetés sera « très substantielle », selon l’administration Trump, qui ne s’avance toutefois pas à donner de chiffre précis. Les produits agricoles seront les premiers à en profiter. Xi Jinping, le président chinois, devrait également donner son feu vert à la fusion entre l’américain Qualcomm et le néerlandais NXP ; Pékin bloquait cette transaction à 40 milliards de dollars, suite à l’imposition des tarifs douaniers.

Changements structurels

Enfin, les autorités chinoises vont resserrer leur arsenal répressif envers l’exportation vers les États-Unis du fentanyl, un opiacé de synthèse qui a provoqué la mort de 28 000 Américains l’an dernier. Ces engagements suspendent donc l’augmentation des droits de douane, mais uniquement pour 90 jours : ce délai sera mis à profit pour mettre en place des « changements structurels » dans les relations entre les deux pays.


A découvrir