Edouard Philippe annonce un gain moyen de 850 euros de pouvoir d'achat par foyer

2 %
La hausse du pouvoir d'achat en 2019 sera de plus de 2%, selon Edouard
Philippe.

850 euros par ménage en moyenne : c’est le gain en pouvoir d’achat promis par Edouard Philippe pour cette année, suite à la mise en œuvre de plusieurs mesures.

Le gouvernement a bien l’intention de faire passer le message : le pouvoir d’achat va augmenter cette année, grâce à une batterie de mesures et de dispositifs qui, en s’additionnant, vont représenter un gain de « plus de 2% ». Il faut remonter à 2007 pour profiter d’une hausse aussi sensible (+2,5% selon l’Insee), alors que le pouvoir d’achat a reculé de 2011 à 2013. Ce gain de 850 euros par ménage comprend 390 euros qui sont le fruit direct des annonces faites par Emmanuel Macron le 10 décembre dernier. Le mouvement des « gilets jaunes » battait alors son plein, et il fallait répondre à l’urgence sociale. Le gouvernement y a consacré 10 milliards d’euros, dont une bonne partie sera réinjectée directement dans l’économie, via la consommation.

Primes en tout genre

Le Premier ministre a décliné les principales mesures mises en œuvre depuis ces derniers mois. La prime d’activité, qui représente 3 milliards d’euros de pouvoir d’achat, est versée à quatre millions de foyers (1,3 million de plus sur le premier trimestre). La prime « Macron » a permis à 5,5 millions de salariés de se partager un total de 2,2 milliards d’euros versés par 408 000 entreprises. Cette prime exceptionnelle, défiscalisée et désocialisée, a tourné en moyenne autour de 400 euros, mais 30% des salariés ont touché le maximum, soit 1 000 euros.

Heures sup’ et CSG

Les heures supplémentaires, désormais exonérées des charges sociales et fiscales, ont profité à 6,8 millions de salariés. Le gain en pouvoir d’achat est ici de 670 millions d’euros. En comptant les heures sup’ versées aux fonctionnaires (228 euros de gain en moyenne), cela représente 3 milliards d’euros de pouvoir d’achat. Enfin, l’annulation de la hausse de la CSG pour cinq millions de retraités a représenté un gain annule de 450 euros par an, soit un total de 1,3 milliard d’euros.


A découvrir